AccueilActualitéFranceMessage de la France aux musulmans du monde après l’attentat de Nice

Message de la France aux musulmans du monde après l’attentat de Nice

France – Par la voix de son ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian en l’occurrence, la France a lancé, jeudi 29 octobre, un message invitant à la paix, à l’adresse du monde islamique et de tous les musulmans de la planète, dans la foulée de l’attentat de Nice qui a coûté la vie à trois personnes.

Le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, a en effet adressé, hier après l’attentat de Nice, dans le Sud-Est de la France, un message à l’endroit des musulmans du monde entier. Il les exhorte de privilégier la voie qui mène à la paix. Le membre du gouvernement s’est exprimé à l’occasion de l’examen du budget du ministère qu’il dirige. Au niveau du parlement français, Assemblée nationale.

C’était donc après l’attaque au couteau survenue à Nice, que Le Drian a adressé son « message de paix au monde musulman ». Le ministre français des Affaires étrangères appelle ainsi les musulmans de tous les pays à la paix. Il leur demande de ne pas écouter « les voix qui cherchent à attiser la défiance ». Le responsable insiste, par la suite, que la France représente un « pays de la tolérance ». Il inverse la formule et explique alors qu’elle n’est pas une terre de « mépris ». Ou bien de « rejet ».

L’islam constitue une partie prenante de la France et de l’Europe, selon Le Drian

Jean-Yves Le Drian prend la peine de prévenir : « Ne nous laissons pas enfermer dans les outrances d’une minorité de manipulateurs ! ». Dans le même sillage, il déclare que l’islam est une composante historique de la France. Et de l’Europe en général. « La religion et la culture musulmanes font partie de notre histoire française et européenne ». C’est ce que fait-il valoir effectivement. « Nous la respectons », affirme-t-il un peu plus loin.

Soulignons par ailleurs que dans la matinée d’hier jeudi, un homme de 21 ans, de nationalité tunisienne, est entré dans une basilique. Il s’agit de Notre-Dame-de-l’Assomption de Nice. Il était muni d’une arme blanche. L’individu, présenté comme un terroriste islamiste par le président Macron lui-même, a assassiné trois personnes. L’assaillant a usé d’un couteau de 30 cm. Cela s’est produit près de deux semaines après la décapitation d’un prof de collège en banlieue parisienne, par un ressortissant tchétchène.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes