AccueilGuide VoyagesMawlid Nabawi 2022 Algérie : 8 millions de plus pour faire la...

Mawlid Nabawi 2022 Algérie : 8 millions de plus pour faire la Omra

Algérie – Les prix de la Omra à l’occasion du Mawlid Nabawi 2022 ont pris une autre tournure et ont connu une hausse considérable pour cette année. Nous vous livrons tous les échos dans cette édition du 26 septembre 2022.

Comme vous le savez, la saison de la Omra a officiellement pris effet il y a quelques jours de cela. Et vous n’êtes pas sans savoir que le Mawlid Nabawi s’approche à grands pas. C’est le comble ! En Algérie, un grand nombre de citoyens souhaitent effectuer leur Omra à l’occasion du Mawlid Nabawi 2022. Mais les prix de cette Omra ne seront pas les mêmes que les années précédant la pandémie.

Selon Ennahar, cette année, les tarifs connaîtront des augmentations variables de plus de cinq (05) millions de dinars. Le président de la fédération nationale des agences de voyages et du tourisme, Mouloud Youbi, s’est prononcé à ce sujet. Dans le détail, il a révélé que la majorité des agences ont adopté des prix variables, compris entre 21 et 22 millions de centimes.

Alors que les prix étaient de 15 millions de centimes, cette année, ils ont connu une hausse de six (06) à sept (07) millions de centimes. Sachant que la compagnie aérienne Air Algérie n’a pas encore dévoilé le coût du billet d’avion vers l’Arabie Saoudite. Ou encore le programme de vols. Cependant, les autorités saoudiennes ont dévoilé le prix du billet d’avion. Celui-ci est attribué à une valeur de 100.000 riyals, soit l’équivalent de dix (10) millions de centimes.

Omra : les raisons de la hausse des prix 

En fait, la raison de ces prix élevés revient à la hausse des prix des services que fournissent les autorités saoudiennes aux pèlerins. Lors d’un appel téléphonique avec le média Ennahar, Youbi a souligné plus de détails à ce sujet. D’après lui, les services en question représentent les visas, le transport terrestre, l’assurance médicale et d’autres services.

Pour rappel, les agences de tourisme et de voyage rencontrent certaines complications dues aux décisions de l’Office national du hadj et de la Omra (ONHO). Notamment ce qui concerne l’article 13, inclus dans le cahier des charges, imposant la communication des coûts de la Omra en dinars et en euros. Par ailleurs, le prix de la Omra durant le mois sacré du Ramadan a connu une inflation sans précédent.

Surtout durant la 2e quinzaine du mois sacré, après avoir atteint une valeur de trente (30) millions de centimes. Il convient de souligner que ce montant était pour un séjour limité de quinze (15) jours, selon ladite source. À ce moment, l’ONHO a exigé aux pèlerins de payer tous les frais des services en devise.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes