22.9 C
Alger
22.9 C
Alger
mercredi, 22 mai 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureCulture« Les Marocains ne peuvent pas chanter le Raï comme les Algériens...

« Les Marocains ne peuvent pas chanter le Raï comme les Algériens », selon Benhadj

Publié le

- Publicité -

Algérie – Décidément l’audience a tranché, l’artiste Houcine Benhadj estime et affirme que le raï appartient bel et bien aux Algériens, contrairement à ce qui est avancé par nos voisins Marocains.

La musique du raï ne cesse de créer polémique entre les deux pays voisins, et cela dure depuis plusieurs années. Nos voisins marocains sont, pour la majorité, persuadés que le rai est d’origine algérienne et marocaine en même temps, tandis que les Algériens appuient le fait que ce chant populaire fait partie du patrimoine algérien. Et ce n’est certainement pas Benhadj qui nous dira le contraire.

En effet, invité dans une émission diffusée sur El Djazairia One, ce jeudi 25 mars 2021, l’artiste algérien, Houcine Benhadj, revient sur le sujet. Il déclare que « Les Marocains ne peuvent pas chanter le raï comme les Algériens ». Il estime qu’il y aura toujours quelque chose qui les différencie.

- Publicité -

| Lire aussi : « La musique Raï est Marocaine et Algérienne », Douzi fait polémique

Dans le détail, lors d’un débat avec l’animatrice, celle-ci lui demande comment il voit le fait que certains artistes étrangers reprennent des chansons algériennes. Benhadj explique que la musique du raï fait partie intégrante de notre patrimoine culturel. Les chanteurs algériens, notamment dans l’Ouest du pays, la chantent depuis des lustres.

Ainsi, il estime que c’est une bonne chose que nos voisins marocains, tunisiens ou autres se soient imprégnés de cette musique. Cela a permis au raï de devenir un genre musical connu à l’international. N’empêche qu’il y aura toujours quelques critères et empreintes musicales qu’ils ne pourront pas reprendre.

| Sujet connexe : Algérie : Vers le classement du couscous et du raï à l’Unesco

L’empreinte du raï, selon le jeune chanteur, est unique, et a comme source les wilayas de l’Ouest. Il cite Oran, Bel Abbès, Saïda et Relizane. De ce fait, il précise que l’accent et les mots utilisés par les chanteurs d’origine algérienne, quant à eux, ne peuvent jamais être repris.

- Publicité -

Pour rappel, le chanteur belgo-marocain, Abdelhafid Douzi, a déjà déclaré que le chant du raï fait partie du patrimoine commun des deux pays. Ce qui a fait contester de nombreux algériens. Ce qui appuie les propos de l’artiste serait le fait qu’à Oujda, la ville dont il est originaire; est organisé chaque année un festival international du raï.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -