AccueilScoop et PeopleUn Marocain s’approprie une chanson de l’Algérien Rabah Driassa

Un Marocain s’approprie une chanson de l’Algérien Rabah Driassa

People – Dans un plateau de télévision, le chanteur marocain, Rachid Berriah, a entonné une chanson phare de l’Algérien, Rabah Driassa, en s’appropriant le titre. On vous en dit plus juste ci-dessous. Ne bougez pas ! 

Il n’est pas rare de voir des citoyens de l’Empire chérifien s’en prendre à tout ce qui est Dz. Entre le patrimoine culinaire, vestimentaire et artistique… Certains n’hésitent pas à s’approprier faussement des éléments de l’héritage national. Récemment, c’est un chanteur marocain qui a accaparé un célèbre tube de l’artiste algérien, Rabah Driassa. Curieux et vous souhaitez en savoir plus ? Cela tombe bien ! 

L’équipe de Dzair Daily vous en dit plus à ce sujet dans la suite de cet article du mercredi 7 décembre 2022. En effet, sur un plateau du petit écran, l’artiste marocain, Rachid Berriah, a interprété le son de Rabah Driassa, « Mabrouk Alina ». Contre toute éthique artistique, le chanteur s’est attribué la chanson.

Il a prétendu avoir composé ce bijou musical tiré de l’album « Ya El H’mane El Beldi », qui est purement Dz. Or, la contre-attaque de Abdou Driassa ne s’est pas faite attendre. En effet, le fils de l’icône musicale algérienne a pris la parole pour défendre l’œuvre de son regretté père. 

Abdou Driassa lance un coup de gueule contre le Marocain Rachid Berriah

Face à la caméra, il a dénoncé fermement le comportement de l’invité de la chaîne satellitaire 2M. Il n’a pas lésiné sur ses mots pour s’attaquer à celui qui a prétexté la « marocanité » dudit morceau. Vraisemblablement agacé, le locuteur a déclaré que Rachid Berriah a manqué d’honnêteté artistique.

Ainsi, il a lancé : « Ce chanteur se ment à lui-même et à tout le monde en négligeant le riche parcours de Rabah Driassa ». En outre, l’interprète de « Yaatik Galbek » a indiqué son intention de poursuivre en justice son homologue marocain ainsi que l’antenne susmentionnée. Cela en usant des droits de l’auteur de son géniteur auprès de la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SACEM).

Par la même occasion, l’intervenant a précisé que la chanson a vu le jour en 1986 au Mexique. Et ce, à l’occasion de la qualification de l’équipe nationale au mondial. Pour les curieux, nous exposons pour vous ci-dessous le coup de gueule de l’artiste algérien.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes