AccueilFootLe Marocain Abdeslam Ouaddou défend l'Algérie et fustige la CAF et Gassama

Le Marocain Abdeslam Ouaddou défend l’Algérie et fustige la CAF et Gassama

Foot – L’ancien international marocain, Abdeslam Ouaddou, s’est exprimé sur l’affaire Gassama et a défendu l’Algérie tout en blâmant l’arbitre et la CAF. Tous les détails sont dans les lignes qui suivent ce lundi 16 mai 2022.

Invité d’une émission de télévision égyptienne, l’ancien footballeur international Abdeslam Ouaddou s’est exprimé sur l’affaire du match de l’Algérie contre le Cameroun, et sur l’arbitrage de Gassama. Dans son élocution, il a nettement pris parti pour l’Algérie. Et a jugé étrange les décisions prises par la Confédération africaine de football.

Dans le détail, l’ancien footballeur devenu entraîneur n’a pas hésité à condamner la décision de la CAF. Celle en rapport avec l’organisation de la finale de la Ligue des champions africaine au Maroc, entre Al Ahly et Le Wydad Casablanca. Selon lui, les conditions de neutralité ne seraient pas réunies pour réaliser une rencontre qui donnerait les mêmes chances à chaque équipe. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien Ennahar.

Par ailleurs, le même intervenant a indiqué que ces décisions hasardeuses prises par la CAF ont entraîné par le passé la survenue de nombreux scandales en Afrique. Il en a cité quelques- uns, et le dernier en date est celui de l’Algérie. Celui de l’arbitrage zélé du Gambien Bakary Gassama. L’entraîneur a alors préconisé de prendre les décisions sans tenir compte des intérêts personnels.

Abdeslam Ouaddou : « Il faut que la finale se déroule dans un pays neutre »

Concernant l’affaire de l’arbitrage de Gassama lors du match retour de l’Algérie contre le Cameroun, Abdeslam Ouaddou s’est déjà exprimé. Il avait auparavant apporté son soutien au sélectionneur des Verts, Djamel Belmadi. Ce dernier avait reçu une vague de critiques après ses déclarations au sujet du match et de l’arbitrage.

Ce à quoi Abdeslam Ouaddou a répondu avec virulence. Il a estimé dommage que l’on s’attaque à Belmadi au lieu de traiter le vrai problème. Selon lui, le vrai problème est l’équité sportive. Et c’est cette même équité qui l’a poussé à désapprouver la décision de la tenue de la finale de la Ligue des champions au Maroc. Car cette localisation ne donnerait pas aux deux équipes les mêmes chances.  

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes