AccueilPolitiqueGéopolitiqueMaroc : Bourita suscite la polémique après ses propos sur la Palestine

Maroc : Bourita suscite la polémique après ses propos sur la Palestine

Maroc – Le ministre marocain des Affaires étrangères a suscité la polémique après avoir déclaré que « le Sahara occidental reste la première cause du Maroc et non la Palestine ».

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a suscité un tollé médiatique dans son pays suite à son « dérapage » sur la cause palestinienne.

Invité à réagir à la position diplomatique du Maroc concernant « l’accord du siècle » proposé par le président américain Donald Trump, Nasser Bourita aurait déclaré que « le Sahara reste la première cause du Maroc et non la Palestine », invitant par la même occasion les députés islamistes du PJD à « ne pas être plus palestiniens que les Palestiniens eux-mêmes », rapporte le média marocain Yabiladi.

Pour rappel, les députés marocains ont adopté à l’unanimité le 22 janvier dernier, deux lois élargissant la souveraineté territoriale du Maroc sur l’espace maritime allant de Tanger (Nord) à Lagouira (frontière mauritanienne); s’accaparant ainsi des eaux territoriales du Sahara occidental.

Bourita vivement critiqué

Les réactions n’ont pas tardé à fuser suite à la déclaration du chef de la diplomatie marocaine. Ainsi, l’ex-ambassadeur du Maroc au Chili Abdelkader Chaoui, s’en serait violemment pris à Nasser Bourita, rapporte le média marocain h24info.

« Oui, nous devons être plus Palestiniens que les Palestiniens, car Israël est un Etat colonial et expansionniste, et l’idéologie sioniste est raciste et terroriste. », a déclaré Chaoui sur Twitter, estimant que Bourita a fait preuve « d’ignorance, de vide, d’arriération, de futilité et de tromperie politique ».

De son côté, l’agence de presse marocaine MAP a rendu public une dépêche ce 6 février en citant le conseiller du président palestinien aux Affaires religieuses, Mohammed El Habach pour mettre court à la polémique quant à la position du Maroc concernant la cause palestinienne.

« Le Maroc n’a eu de cesse de défendre la cause palestinienne qui a été toujours au centre des préoccupations du Royaume, tout en appelant à l’instauration d’un Etat palestinien indépendant, avec Al Qods-Est comme capitale », peut-on lire sur le communiqué du MAP.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici