AccueilFootLe Maroc aurait empêché la presse algérienne de couvrir le match face...

Le Maroc aurait empêché la presse algérienne de couvrir le match face au Burkina Faso

Foot – Le Maroc refuserait d’octroyer toute accréditation à la presse algérienne pour le match mettant aux prises l’Algérie et le Burkina Faso au Grand stade de Marrakech. Le conflit politique algéro-marocain s’est-il mêlé au sport ? Découvrez plus de détails dans la suite de notre édition du dimanche 05 septembre 2021.

Nouveau coup de chaud entre notre pays et le Royaume chérifien ! Leur désunion ne tombe pas à point nommé pour la bande à Djamel Belmadi. Avec leur deuxième confrontation comptant pour les qualifications à la Coupe du monde 2022, se bousculent des procédures limites qui ne sont pas sans rappeler les récentes tensions diplomatiques. Le Maroc excluerait la presse algérienne de la couverture du match Algérie – Burkina Faso. C’est ce que rapporte Echorouk News TV

La Fédération royale marocaine de football (FRMF) aurait envoyé un courrier samedi à son homologue algérienne, la FAF. Elle l’aurait ainsi formellement informé de sa décision de ne pas accréditer les journalistes algériens pour assurer la couverture médiatique de la prochaine rencontre des champions d’Afrique en titre qui se tiendra dans l’enceinte marrakchie. Une situation peu cocasse que l’instance fédérale marocaine justifierait par des considérations sanitaires.

Il est bien vrai que ce n’est pas la première fois que la politique s’invite dans le sport. A fortiori, quand on considère que la FIFA a adopté un règlement sanitaire rigoureux à l’occasion des éliminatoires du Mondial au Qatar. Et donc, le Maroc n’a aucune raison de s’inquiéter quant aux risques de contaminations virales. Les médias sportifs algériens s’attendent à une intervention de la part de la Fédération algérienne de football (FAF). 

La FRMF a-t-elle le droit de refuser l’octroi d’accréditations ?

Nombreux sont ceux qui se posent la question. À en croire un responsable des médias au niveau de l’instance fédérale algérienne, la réponse est non, sans rappel ! Saleh Abey Aboud a expliqué que seuls la CAF et la FIFA se réservent le droit de décliner ou de retirer l’accréditation aux journalistes. Une décision qui n’appartient aucunement à la Fédération royale marocaine de football ou quelconque autre instance du même domaine. 

C’est ce qu’a tenu à souligner le même responsable. De son côté, la FAF n’a pas encore réagi par rapport à cette information. Elle pourrait introduire un recours auprès de la FIFA ou de la CAF pour permettre à la presse algérienne de couvrir ce rendez-vous footballistique important pour son équipe nationale. Attendu dans les prochaines heures à Marrakech, Djamel Belmadi semble, lui, plutôt serein.  

Contrairement à d’autres, le sélectionneur algérien est apte à faire la part des choses. Il l’a clairement fait savoir lors de sa dernière conférence de presse. « On jouera à Marrakech. Il est prévu qu’on y soit très bien accueillis. Le voyage durera seulement une heure. C’est une chose magnifique pour nous, car cela ne va pas nous impacter physiquement. Ça va nous permettre de récupérer très rapidement », a-t-il affirmé sur un ton confiant.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes