AccueilScoop et PeopleLe Maroc s'approprie un plat typiquement algérien : Maroua The Doll Beauty...

Le Maroc s’approprie un plat typiquement algérien : Maroua The Doll Beauty le défend

People – Après les chansons et les tenues, le Maroc s’approprie un plat algérien très connu dans le pays, de quoi irriter l’influenceuse Maroua The Doll Beauty, qui n’a pas hésité à le défendre. Les curieux, ne bougez pas ! On vous dit tout, ce samedi 24 décembre 2022.

En effet, c’est devenu désormais une habitude de s’octroyer des éléments du patrimoine algérien pour les approprier. Alors que de nombreux tubes ont été réinterprétés par des Marocains, des tenues traditionnelles ont également eu le même sort. Aujourd’hui, c’est au tour d’un plat typiquement algérien que le Maroc a décidé de se l’attribuer, une pratique qui semble agacer l’Algérienne Maroua The Doll Beauty.

Effectivement, il n’est pas rare que les citoyens du Royaume chérifien jettent leur dévolu sur l’un des éléments de la culture de notre pays. La dernière story de la célèbre influenceuse franco-algérienne en est la preuve vivante. Dans le détail, alors qu’elle a partagé l’un de ses plats préférés sur son compte Instagram, Maroua, alias The Doll Beauty, a reçu un message qui l’a vraisemblablement contrarié.

Il est question du fameux plat à base de farine de pois chiche, Karantika, appelé également Garantita. Veillant à prouver son algérianité auprès de sa communauté, la jeune femme s’est retrouvée dans une situation avantageuse. La native d’Oran a alors reçu un message de la part d’un internaute lui informant que le plat en question est Marocain. Défendant sa culture jusqu’au bout, elle ne s’est pas laissée faire !

Actualité stars algériennes : The Doll Beauty défend le plat de sa ville 

En effet, marchant sur les pas de Lakhdar Berriche, Maroua a, de sa part, défendu un élément du patrimoine algérien. D’origine oranaise, celle connue sur les réseaux sociaux sous l’appellation de The Doll Beauty s’est vu contrainte de défendre un plat typiquement de chez elle. Et ce, après avoir reçu un message lui disant que la Karantika est Marocaine de Oujda et ça s’appelle le Karan.

« Il y a des choses que je peux accepter, mais quand même », a-t-elle répondu. Cela, avant d’intégrer la signification du plat prouvant « son algérianité » afin de balayer les informations mensongères. Rappelons que le commentateur sportif, Lakhdar Berriche, a recadré, sur l’antenne de beIN SPORTS, un journaliste. Celui-ci s’est alors trompé sur l’origine du tube « Mabrouk Alina » de Rabah Driassa en l’appropriant au Maroc.

maroc plat algérien maroua

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

7 Commentaires

  1. Déjà son nom Karentita est d’origine espagnole ! Donc ni marocain ni algérien .
    En plus, même la NASA n’aurait pas pu inventer un plat aussi sophistiqué !🤣
    Un plat composé de farine de pois chiches et de ..farine de pois chiches !🤣

  2. Allah yester. Vous ne faites que ça. Le Maroc a fait ça à l’Algérie. Le maroc a copié. Le Maroc bla bla… parlez de la famine en Algérie et des files d’attente pour le lait la farine l’huile….et l’argent volé par la junte militaire. Pays de psycho et schizo.

  3. J’ai vécu mon enfance et une partie de mon adolescence au Maroc durant les années 50 et 60, je n’ai jamais connu ni karantita ni couscous, ce n’est qu’en réintégrant mon pays l’Algérie que j’ai découvert ces deux spécialités, je vous assure que c’est la pure vérité

  4. Origine hispano-oranaise! quelle bizarre combinaison! c’est soit Oran soit l’Espagne mais pas les deux respectez notre intelligence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici