AccueilGuide VoyagesMariage franco-algérien : Des couples séparés par le visa

Mariage franco-algérien : Des couples séparés par le visa

Des expériences poignantes sont rapportées par des centaines de couples séparés depuis plusieurs mois, voire plusieurs années. Pour cause, le refus de délivrance du visa par les autorités françaises.

En effet, des centaines de maris qui ont épousé des femmes de nationalité française se retrouvent bloqués en Algérie après avoir épuisé tous les recours. « Vous n’apportez pas la preuve de votre intention de vie commune avec votre conjoint français »; c’est en ces mots que les autorités consulaires français en Algérie ont justifié le refus de visa pour les conjoints séparés, en se basant sur le « motif 7 ».

En réponse à ce blocage administratif, les conjointes françaises ont décidé de se regrouper et de former le collectif « Manifestons Pour Nos Maris; » en Septembre dernier. Un premier sit-in a déjà eu lieu à Paris et à Nantes devant le ministère de l’Europe des affaires étrangères.

Une prochaine manifestation est prévue devant le consulat de France à Oran; afin de trouver un arrangement entre l’Algérie et la France et que les autorités des deux pays mettent un terme à ce malentendu.

L’honnêteté des couples mise à l’épreuve

Certains couples sont mariés depuis des années et ont même des enfants qui vivent loin d’un des deux parents. Ces couples se sont mariés lorsque l’un des partenaires est venu en France avec un visa touristique.

Cependant, dés que visa est arrivé à expiration, la séparation s’est imposée d’elle-même, l’un d’eux est donc dans l’obligation de rentrer en Algérie afin de régulariser la situation du couple en présentant le livret de famille ainsi que l’acte de mariage afin d’entamer une procédure de visa; mais certains consulats ont refusé de leur attribuer le visa, trouvant que ce mariage « manque de volonté de vouloir vivre maritalement avec le conjoint Français. »

Les couples sont donc contraints de présenter d’autres documents prouvant leur bonne foi, tels que les factures de loyer au nom des deux conjoints, des photos de famille et de voyages, inscription au pôle emploi et parfois même le consulat demande à « voir des conversations Messenger ou Viber » selon certaines témoignages.

Un bras de fer administratif

Face à cette situation, la détresse s’empare de certains couples même si certains recours ont donné suite et des couples ayant des enfants ont réussi à obtenir leur visa tandis que d’autres attendent encore.

De son côté, le consulat promet de revoir une reformulation du motif 7, par contre le collectif revendique sa suppression définitive. Les actions du collectif n’ont pas encore abouti à leur cause, d’où le sit-in qui se tiendra ce 03 Décembre devant le consulat de France à Oran.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici