30.9 C
Alger
30.9 C
Alger
vendredi, 14 juin 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileMarché de voitures d’occasion en Algérie : « Ni vente, ni achat...

Marché de voitures d’occasion en Algérie : « Ni vente, ni achat »

Publié le

- Publicité -

Algérie – La hausse des prix que connaissent les voitures d’occasion posées à la vente sur le marché automobile algérien, laisse fuir les acheteurs. Voici quelques témoignages de ces derniers. 

Après un arrêt d’activités qui a duré plusieurs mois, le marché automobile algérien s’est enfin déconfiné suite à la décision du gouvernement algérien de desserrer la vis sur les restrictions destinées à freiner la flambée du coronavirus. Sur ce même marché en Algérie, malgré que la demande sur les voitures d’occasion est forte, la vente se fait, de plus en plus, rare. 

Pour en savoir plus, la chaîne de télévision algérienne, El Bilad, s’est rendue sur les lieux de ventes de voitures de seconde main ce jeudi 04 mars 2021. À première vue, tout semble fonctionner à merveille. Le marché en question est densément peuplé par les acheteurs qui viennent des quatre coins du pays. 

- Publicité -

En se rapprochant des acheteurs, l’angle de vue se précise davantage. La frustration marquée sur les visages des citoyens qui cherchent à se procurer une voiture avec le cœur et les tripes, peut, à elle seule, témoigner de leur calvaire.

| Lire aussi : Vignettes automobiles 2021 en Algérie : Ce qu’il faut savoir

Avec un masque pour se protéger de la covid-19, un vieil homme essoufflé s’est exprimé au micro du média arabophone. Il relate : « tout est bloqué. Il n’y a eu ni vente ni achat ». Un autre acheteur, ayant l’air fatigué des tours qu’il faisait dans le marché, a fait savoir que les citoyens ne savent plus quoi faire face à cette situation.

« Les acheteurs se sentent, tous, perdus », confie-t-il. « Les prix sont très élevés », s’exclame un autre. Pour un autre citoyen, le marché connaît, d’ores et déjà, une stagnation. « La situation n’avance pas », clame-t-il. À ce qu’il parait, les négociations ne donnent plus de résultats. 

- Publicité -

| Sujet connexe : Algérie : Quel avenir pour l’importation de voitures neuves et d’occasion ?

Les acheteurs tentent de faire baisser les prix tout en pointant les imperfections des véhicules, mais en vain. Rien ne marche plus dans ce marché, indique un acheteur. Les vendeurs ne se laissent pas faire. Il est donc impossible de conclure des ventes dans ces lieux. « On fait des allées et des venues pour rien », a réclamé un autre 

Avec des milliers de kilomètres sur le compteur, les voitures d’occasion posées à la vente dans ce marché, coûtent un bras. En définitive, les acheteurs n’acceptent pas les prix pratiqués. Ils préfèrent, ainsi, revenir les mains vides que de se doter d’une voiture chère. C’est en tout cas ce qu’attestent les témoignages faits sur les lieux de vente des voitures usagées. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -