Le marché de voitures d’occasion en Algérie en panne (vidéo)

Algérie – En attendant d’autres nouvelles concernant le secteur automobile, le marché des voitures d’occasion connaît un arrêt sans précédent. Retrouvez toute l’information, ce samedi 04 décembre 2021.   

La crise du marché algérien de l’automobile a trop duré ! Une situation qui a asséné un coup dur au simple citoyen. Ce dernier trouve des difficultés énormes pour acheter une voiture neuve ou utilisée. Le maintien du blocage des importations, l’arrêt des usines d’assemblage et la faible offre sur le marché ont flambé les prix. Par conséquent, le marché des voitures neuves ou d’occasion en Algérie connaît un arrêt sans précédent.  

Les véhicule sont sont proposés à des prix exorbitants au niveau des marchés de voitures d’occasion. Ou sur les sites de vente spécialisés. La voiture est devenue tout simplement inaccessible pour de nombreux algériens. Un automobile ayant roulé des milliers de kilomètres peut coûter le prix d’un véhicule neuf. Pour le constater, il suffit de se rendre dans un marché d’occasion n’importe où sur tout le territoire national. 

À titre d’exemple, une Hyundai Accent GL+ 2020 ayant roulé 4.000 km vaut plus de 100 millions de centimes supplémentaires. Cela par rapport au prix d’achat. Elle est désormais proposée à 320 millions de centimes. Des tarifs qui barrent la route à l’ambition d’acquérir un véhicule pour une immense partie des Algériens. Rendant ainsi les marchés de voitures d’occasion inactifs. Il n’y a quasiment plus d’achat ni de vente sur plusieurs marchés.  

Le marché automobile de la wilaya de Sidi Bel Abbès tourne au ralenti 

Pour se faire une idée bien précise de la situation, Ennahar TV est allée recueillir des témoignages de vendeurs. Ces derniers se retrouvent chaque semaine dans le marché des voitures d’occasion situé à Sidi Bel Abbès. Les vendeurs expliquent dans les détails la crise que traverse le marché susmentionné. En effet, un vendeur affirme qu’il n’y a plus d’achat ni de vente.

Alors, il travaille dans l’agriculture et parfois dans le transport en attendant que les choses reviennent à la normale. Par contre, un demandeur déclare qu’il se déplace chaque semaine dans l’espoir d’acheter un véhicule. Cependant, il ne trouve rien d’intéressant en terme de rapport qualité-prix. Ainsi, le marché de voitures d’occasion se transforme en marché de légumes. Et les citoyens se rendent sur les lieux pour manger et passer du temps entre amis.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes