21.9 C
Alger
21.9 C
Alger
mardi, 21 mai 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieÉnergieMarché du pétrole : 3 scénarios possibles

Marché du pétrole : 3 scénarios possibles

Publié le

- Publicité -

Énergie – Des spécialistes de l’énergie prévoient trois (3) scénarios possibles qui peuvent déstabiliser le marché du pétrole en 2022. Dzair Daily vous en dit plus dans la suite de cette édition du mardi 12 juillet 2022.

En effet, les spécialistes de l’énergie prévoient trois scénarios entourant le marché du pétrole au cours des années 2022 et 2023. D’ailleurs, celles-ci sont la base sur laquelle se prépare le budget de l’année prochaine. Probablement même la loi de finances rectificative pour l’année en cours qui est actuellement en cours de révision.

D’une part, les optimistes s’attendent à ce que le prix du baril atteigne les 150 dollars en cas de poursuite de la guerre russo-ukrainienne. D’autre part, les plus pessimistes évoquent une baisse du niveau de la croissance mondiale et d’une chute considérable du prix du baril, estimée à 65 dollars.

- Publicité -

Enfin, le troisième scénario tend à dire que le prix du baril devra oscillee entre 100 dollars et 115 dollars jusqu’à la fin de l’année en cours. Effectivement, selon les experts, cette éventualité est la plus probable. Ils ont ainsi souligné que la rentabilité de l’Algérie, en tant que pays exportateur, est renforcée en vendant le baril de pétrole à plus de 75 dollars.

Il s’agit là de ce que rapporte le quotidien arabophone EchoroukDans le même sillage, l’ancien cadre du groupe Sonatrach, Ahmed Mechraoui, estime que la baisse du prix du pétrole et l’écart constaté par le marché qui varie sans cesse ne dureront pas longtemps.

Ils n’affectent, selon lui, pas plus de 5 dollars au maximum en cas d’une baisse des prix. Il a attribué la raison de l’actuelle baisse du baril au relèvement en partie de l’OPEP et de ses partenaires de production.

- Publicité -

Marché des hydrocarbures : Trois facteurs contrôlent le prix du pétrole 

Rappelons qu’Ahmed Mechraoui a récemment déclaré, dans une entrevue accordée à Echorouk, que le prix du pétrole est contrôlé par trois (3) facteurs. À savoir l’offre et la demande, car plus la deuxième citée baisse, plus la première augmente et, par conséquent, plus le prix chute et vice versa, affectant ainsi le taux de croissance de l’économie mondiale. 

Parmi les facteurs influençant les prix du pétrole, selon le conférencier, figurent également les crises, les conflits, les guerres et les catastrophes naturelles. Ces derniers entraînent à chaque fois des tensions et augmentent ainsi les craintes de pénurie d’énergie, ce qui fait augmenter le prix du pétrole et du gaz.

Le porte-parole a conclu en soulignant que les prix du pétrole seront positifs pour le Trésor Public au cours des années 2021 et 2022. Ils ne baisseront, de son avis, pas au plus bas de 100 dollars.

« Si la Russie cesse d’approvisionner les pays européens en gaz, les prix du pétrole augmentent et pourraient atteindre 150 dollars le baril ». C’est ce qu’a par ailleurs fait savoir Ahmed Mechraoui, ancien conseiller au ministère de l’Énergie et ex-vice-président du groupe Sonatrach

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -