Marché noir des devises en Algérie : l’euro atteint un sommet face au dinar au square

Algérie – Le marché noir des devises, à savoir l’euro et le dollar a enregistré, hier, un nouveau record face au dinar. Pour les curieux, ne bougez pas ! On vous en dit plus, juste ci-dessous.

Pour cette fin d’année 2021, le dinar continue sa dépréciation par rapport à l’euro et le dollar au niveau du marché noir en Algérie. De manière à enregistrer un nouveau record jamais perçu depuis la crise pandémique en mars 2019. C’est en tout cas ce que rapporte le quotidien arabophone Echorouk dans son édition d’hier. Vous voulez en savoir davantage ? Ça tombe bien !

On vous livre, ce dimanche 19 décembre 2021, plus de détails à cet égard. Pour mieux illustrer ces propos, nous allons vous présenter, aujourd’hui, les taux de change du dinar vis-à-vis des principales devises au niveau de marché parallèle. En outre, durant ces dernières heures, cinq devises étrangères ont connu une augmentation des cours au niveau du marché informel (Square Port Saïd).

On commencera par l’euro qui se vendait, hier, contre 218 dinars et valait 215 dinars à l’achat au marché noir en Algérie. Le Dollar Américain s’échangeait, quant à lui, à 194 dinars contre 192 dinars à l’achat.

Pour ce qui est de la livre sterling, elle était disponible, ce samedi, à 251 dinars. Et se vendait à 249 dinars. Les deux devises restantes sont le Dinar Tunisien qui coûtait, ce 18 décembre 2021, 65 dinars algériens et s’achetait contre 63 dinars. On conclura par la Livre Turque qui se vendait, hier, à 20 dinars. C’est aussi ce dont nous informe la même source.

Chute du Dinar en Algérie face à l’euro sur le marché noir : l’analyse d’un spécialiste 

Vous l’aurez compris, le dinar a encore perdu du terrain face aux devises fortes dont l’euro au niveau du marché noir en Algérie. Et ce, pour une raison bien particulière, selon un spécialiste en économie, à savoir Kamel Si Mohamed. Dans le détail, ce dernier a expliqué que le taux de change de la monnaie nationale au niveau du marché informel est soumis à la loi de l’offre et de la demande.

Et par conséquent, la valeur du dinar n’a rien à voir avec les autres perturbations que connaît l’économie nationale et mondiale ces derniers temps, souligne l’intervenant. Ce n’est pas tout ! L’économiste affirme également que la raison de la forte hausse des taux de change au cours des dernières heures est due à l’augmentation de la demande sur les devises étrangères. 

Et ce, à cause du nombre d’Algériens qui prévoient, ce mois de décembre, de partir à l’étranger probablement pour passer les fêtes de fin d’année là-bas. S’ajoute à ça, l’approche de la date de distribution des licences d’importation de nombreux matériaux.

Parmi eux, les voitures. Sachant qu’un grand nombre d’importateurs et de commerçants ont afflué vers le marché noir des devises fortes en Algérie au cours des dernières heures pour notamment acquérir de l’euro. C’est ce dont a fait état la source susmentionnée. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes