Marché des devises (square) en Algérie : Impact du variant anglais du Covid

Algérie – Depuis quelques jours, l’activité sur le marché parallèle des devises (square) connaît une certaine stagnation, et cela est apparemment dû à l’apparition du nouveau variant anglais de la Covid-19 en Algérie. 

- Advertisement -

En effet, en plus de l’impact que pourrait avoir cette nouvelle version du coronavirus sur la situation sanitaire en Algérie, celle-ci aurait apparemment eu un impact considérable sur le marché des devises. C’est en tout cas ce que rapporte le quotidien arabophone El Mihwar, dans son numéro du 26 février 2021.

En outre, vous n’êtes pas sans savoir, qu’il y a quelques mois de cela, un nouveau variant de la Covid-19 a fait son apparition en Angleterre. Depuis, celui-ci s’est propagé dans plusieurs pays d’Europe et notamment en Algérie. C’est ce qu’a communiqué l’Institut Pasteur d’Alger (IPA) dans une déclaration rendue public ce 25 février 2021. 

| Lire aussi : Algérie : Taux de change du Dinar face à l’Euro ce 26 février (devises)

Cette nouvelle découverte a alors contribué à consolider la décision du gouvernement algérien à maintenir les frontières nationales fermées. Ce qui a, à son tour, impacté l’activité sur le marché parallèle. Effectivement, le maintien des frontières fermées fait écho à l’impossibilité de voyager pour les Algériens. Ceci dissuade donc beaucoup de citoyens de chercher à acquérir de la devise.

Le taux de change des monnaies fortes connaît une certaine instabilité

Avant d’être témoin d’une remontée hier vendredi, le marché du square a enregistré, le 25 février 2021, une légère baisse au niveau du taux de change des monnaies étrangères. La somme de cent (100) euros était alors échangeable, jeudi, contre 21.000 dinars algériens. Le billet vert a eu droit au même sort. Cent (100) dollars valaient, pour leur part, 17.200 dinars.

C’était également le cas pour la livre sterling. Cent (100) livres sterling valaient, toujours avant-hier, 23.000 dinars algériens, au niveau du marché parallèle. Et ce, contre 23.500 dinars à l’achat.

| Sujet connexe : Square DZ, dinar algérien, euro.. Le point sur la situation (début 2021)

Les cambistes s’expriment 

En outre, de nombreux cambistes expliquent cette instabilité des cours de devises par de nombreux facteurs. Ceux-ci contribuent, d’après eux, à freiner la demande sur la devise. Il y a notamment le maintien des frontières fermées par le gouvernement algérien.

C’est là encore ce que soulignent les cambistes cités par le média de langue arabe. S’ajoute à cela la baisse du pouvoir d’achat qui a conduit à faire naitre une sorte de confusion et de méfiance au sein du marché parallèle. Les mêmes orateurs ajoutent que l’activité du marché est très impacté par les rumeurs.

| Vous aimerez lire : Devise en Algérie : « La surfacturation alimente le square », affirme un expert

Des nouvelles circulent, à grande échelle, sur la possibilité que les prix continuent de baisser par rapport au dinar algérien. Ce qui rend les clients dans un état de grande anticipation. C’est ce qu’a rédigé le journal El Mihwar. Toutefois, hier 26 février, les devises sont reparties à la hausse sur le marché parallèle. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes