Automobile

Marché automobile en Algérie : Baisse de l’importation des voitures de 38%

0
importation voiture algerie
S'abonner :

Algérie – Les importations de l’Algérie de véhicules du tourisme, dont les kits (SKD) et du transport des personnes et marchandises, ont atteint en 2019 une valeur de 2,53 milliards de dollars, alors qu’elles étaient à 3,70 milliards de dollars l’année d’avant.

En effet les importations des véhicules susmentionnés du groupe « biens d’équipements industriels », ont enregistré une baisse de 31,43%, évaluée à 1,17 milliards de dollars, selon les chiffres de la direction générale des Douanes (DGD).

Les importations des voitures touristiques, ont donc noté une baisse d’environ 38,6%, dont une baisse de 38,21% des collections conçues pour les industries de montage (SKD) et autres véhicules de transport des personnes, tandis que ceux destinés au transport de marchandises ont légèrement haussé de 0,37%.

Rappelons que les importations globales du groupe, qui étaient en tête de l’ensemble des importations de l’Algérie, avec une part de 31,48%, d’une valeur de 13,20 milliards de dollars, l’année dernière contre 16,48 milliards de dollars l’année d’avant ont reculé de 19,92%.

Accessoires des véhicules d’occasion en hausse

Selon toujours les données comptabilisées par la direction des Etudes et Prospectives des Douanes, les importations des parties et accessoires servant à l’entretien des véhicules d’occasion ont augmenté de 2,81%, passant ainsi de 374,88 millions de dollars en 2018 à 385,43 millions de dollars en 2019.

Les tracteurs quant à eux, ont vu leurs importations fléchir de 16,88%. Cependant, les appareils et engins de récolte ou de battage ont marqué une hausse de leurs importations de plus de 101%, contrairement à celles des appareils utilisés pour nettoyer, trier et cribler les grains ou légumes secs, reculant de 68,83%. En outre, les importations des machines et appareils mécaniques ayant une fonction propre, ont connu une relative stabilité autour d’une hausse de 1,08%. 

Il est utile de rappeler que la crispation des rapports économiques mondiaux, provoquée par la crise sanitaire qu’incarne la pandémie du Coronavirus, entraînant ainsi la fermeture des frontières et la suspension des liaisons aériennes et maritimes, paralysant à la fois la production des produits, véhicules et pièces détachées et leur distribution. Par conséquent, l’hypothèse d’une année blanche du secteur automobile algérien en 2020 n’est pas à écarter.

Article recommandé :  Ferhat Ait Ali qualifie le montage automobile en Algérie « d'escroquerie »

Évasion fiscale et opacité financière : Classement de l’Algérie en 2020

Article précédent

Algérie : Report du contrôle technique des voitures et de la vignette automobile

Article suivant

Lire aussi

avatar
  S’abonner  
Notifier de