Mahrez reçoit un message fort de Hafid Derradji

Foot – Tout de suite après la défaite amère de l’Algérien Riyad Mahrez avec Man City en finale de la LDC 2021, Hafid Derradji a adressé un message de soutien, en usant de mots forts, à son compatriote affligé par la défaite face à Chelsea.

Le commentateur sportif Hafid Derradji a rédigé un message à l’adresse de Riyad Mahrez. C’était dans la foulée du sifflet final du match Manchester City – Chelsea. Le collaborateur de BeIN Sport l’a écrit pour lui témoigner tout l’estime qu’il continue d’avoir pour lui. À ses yeux, il reste ce footballeur d’exception.

Un joueur qui réussit à rendre fiers ses millions de concitoyens amoureux de la ronde. « Bravo Riyad ! », entame Derradji. « Tu nous as procuré du plaisir et de la joie et tu le fais toujours », enchaîne-t-il alors. « Tu demeureras une fierté flamboyante pour nous. Notre soutien à ton égard ne fléchira jamais ».

L’ancienne vedette de la télévision algérienne poursuit dans sa publication d’encouragement. « On se tient à tes côtés quand tu échoues, exactement comme on t’applaudit lorsque tu triomphes », dit-il en effet. « Chelsea était meilleur », acquisse le journaliste du groupe médiatique qatari.

Le capitaine des Verts finira par gagner la Ligue des champions de l’UEFA, selon Derradji

« Et la totalité de ton équipe n’était aucunement à son niveau habituel ». Il s’agit là aussi de ce que daigne reconnaître Derradji. « Ainsi sont faites les règles du football. Demain est un nouveau jour. Tu perdras encore, mais jamais tu ne seras vaincu. Tu la gagneras [la LDC, ndlr] un jour parce que tu la mérites ».

C’est de la sorte que Hafid Derradji conclut son texte concis et très expressif. Finalement, le Man City de Riyad Mahrez a raté le trophée pour une raison évidente pour beaucoup. Tactiquement, Thomas Tuchel a surpassé Pep Guardiola.

Dans les milieux spécialisés on parle d’une transgression de la devise populaire qui indique qu’il faut sauvegarder l’effectif qui enregistre des victoires. Les observateurs déplorent par exemple la titularisation de Raheem Sterling et la non-titularisation de Fernando.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes