AccueilActualitéMaghrebMaghreb : le régime marocain a peur de cette femme ?

Maghreb : le régime marocain a peur de cette femme ?

Maghreb – Proche du peuple sahraoui, la première femme qui prendra le pouvoir en Italie fait peur au régime marocain. Découvrez plus de détails dans la suite de cette édition du 28 septembre 2022.

En effet, le régime marocain a peur d’une femme, et celle-ci n’est autre que la prochaine première ministre de l’Italie. Giorgia Meloni, dont le parti d’extrême droite a triomphé lors des législatives et sa montée au pouvoir, risque de nuire aux desseins du pouvoir marocain. Il s’agit de ce que rapporte El Khabar.

Il faut savoir que Giorgia Meloni a été pendant plusieurs années membre de la Commission parlementaire italienne de solidarité avec le peuple sahraoui. Elle a également effectué deux visites aux camps des réfugiés sahraouis. Raison pour laquelle son ascension au pouvoir interroge le régime marocain sur la mesure dans laquelle elle pourra traduire ses positions en décisions politiques.

Le vent ne tourne décidément pas en faveur du Royaume chérifien. Alors que les relations entre l’Algérie et l’Italie se consolident, c’est une fervente supportrice du peuple sahraoui qui monte au pouvoir en Italie. Meloni réclame en effet depuis 2013 le droit au peuple sahraoui à la liberté et à l’autodétermination.

Maghreb : la nomination de Giorgia Meloni déplait au Maroc

Dans un livre publié en 2021, Giorgia Meloni a exprimé son admiration pour le peuple sahraoui, pour leur sentiment d’appartenance. Elle a expliqué que les Sahraouis ont choisi la diplomatie, bien qu’ils n’aient pas eu le choix jusqu’à présent. Le parti de Meloni, les Frères d’Italie, est aussi orienté en faveur du Front Polisario, et sur la position officielle de l’Italie sur le conflit au Sahara. 

Par conséquent, la victoire de Meloni aux législatives et sa prise de pouvoir rapprochera d’autant plus l’Italie du peuple sahraoui. Le peuple sahraoui attendra ainsi de cette nomination plus de soutien. Les relations privilégiées de l’Algérie avec l’Italie apporteront également leur pierre à l’édifice et contribuent à isoler le régime marocain.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes