Madjer se souvient que Maradona voulait de lui au championnat italien

Foot – Parmi les souvenirs et les témoignages qui fusent en ce moment, au sujet du regretté Diego Armando Maradona, parait celui de Rabah Madjer, qui évoque son estime pour le légendaire footballeur disparu, et le souhait de ce dernier que l’ancien international algérien viendrait au championnat italien. Explications.

Cette figure indissociable de la sphère footballistique mondiale nous a quittés à jamais après une crise cardiaque qui l’a emportée le 25 novembre dernier. Mais les images, les hommages et les témoignages sont là pour nous le rappeler indéfiniment. Le symbole emblématique du football algérien, Rabah Madjer, s’exprime, lui aussi, sur la disparition de Diego Armando Maradona et le désir de celui-ci de le voir jouer dans le championnat italien.

Rabah Madjer se prononce au même titre que d’autres personnalités du football. Il se remémore alors un souvenir particulier qu’il partage avec beaucoup d’émotion. L’ancienne star de l’équipe d’Algérie qui avait battu l’Allemagne en 1982 met en avant une déclaration de Maradona à la presse italienne. Les propos avaient été tenus à l’époque où l’Argentin jouait pour Napoli.

Selon l’ex-joueur du FC Porto, Maradona avait une fois été questionné par le quotidien sportif La Gazzetta dello Sport. Le média lui avait demandé de dire, d’après lui, ce qui manquait au championnat italien, le Calcio, pour devenir le meilleur au monde. Maradona avait répondu, selon l’ex-international algérien, que ce qui manquait au Calcio c’était un joueur de la trempe de Rabah Madjer.

Maradona souhaitait voir Madjer à l’Inter de Milan

« Il faut que ce joueur vienne à l’Inter de Milan », avait déclaré Maradona, selon les affirmations de Madjer. La première rencontre de l’Algérien avec l’Argentin remonte à 1988. Le jubilé de Michel Platini, à Nancy en France, avait réuni les deux hommes. Le courant avait vite passé entre l’enfant d’Alger et celui d’une province de Buenos Aires. « On a beaucoup sympathisé », se souvient Rabah Madjer.

« Je ne vais pas trop parlé du joueur. Parce que celui-ci est connu, et il reste le numéro 1 ». Madjer préfère louer les qualités humaines de Diego Maradona. « Il était d’une humilité sans bornes », explique-t-il. L’orateur met en valeur l’aspect sociable du joueur. « Il avait de l’humour. Et il était très agréable à fréquenter », s’émut l’intervenant. La deuxième et dernière fois qui a vu les deux joueurs se réunir a eu lieu à Dubaï. Ça s’est produit en 2012.

Cette rencontre a été l’occasion d’échanges extrêmement riches, raconte Rabah Madjer qui a précédé Djamel Belmadi à la tête de la barre technique de l’équipe d’Algérie. Ils avaient discuté de la talonnade de celui-ci avec Porto. C’était donc en Ligue des Champions. Lors d’un match contre le Bayern Munich. Ils ont échangé aussi sur le but historique de Maradona. Il l’avait inscrit, rappelons-le, avec la main au mondial 86. 

Contenu sponsorisé :

Articles récents

Articles connexes

Contenu protégé !