16.9 C
Alger
16.9 C
Alger
mercredi, 17 avril 2024
- Publicité -
AccueilGuide VoyagesLourdes pertes d’Air Algérie en termes de sièges disponibles retirés

Lourdes pertes d’Air Algérie en termes de sièges disponibles retirés

Publié le

- Publicité -

Algérie – La situation financière d’Air Algérie est en dépréciation totale. Selon l’AFRAA, la compagnie aérienne nationale a enregistré une baisse importante des bénéfices pour l’exercice 2020.

La compagnie aérienne nationale, Air Algérie, a essuyé plus de 800 millions de pertes (manque à gagner/sièges). Cette estimation est principalement causée par le retrait des sieges disponibles et la baisse significative du transport aérien; en raison de la propagation du Covid-19.

En effet, la suspension du trafic aérien a conduit la compagnie, à restreindre son activité et à se consacrer qu’aux vols spéciaux de rapatriement. Un amenuisement qui a fortement heurté l’assiette économique d’Air Algérie. 

- Publicité -

L’Association africaine des compagnies aériennes (AFRAA) a divulgué l’instrumentalisation appliquée, pour supputer les pertes de l’ensemble des compagnies aériennes africaines. Cette évaluation est basée principalement, sur un seul procédé. Ce dernier est caractérisé par une unité de mesure, dénommée ASK; une unité de mesure standard dans le secteur aérien. 

Les pertes d’Air Algérie, Tunisair et Royal Air Maroc en chiffres

Effectivement, d’après l’audit de l’AFRAA, de nombreux sièges ont été soustraits. Un constat âpre, qui a amené l’association à un listing bien défini, abordant par ordre décroissant, toutes les compagnies touchées par ce déficit.

D’après ce classement Air Algérie, occupe la sixième place, avec 800 millions de sièges en perte et de manque à gagner. La compagnie nationale est suivie de près par sa voisine, Tunisair, avec – 500 millions de sièges. Les deux sociétés de transport aérien sont néanmoins devancées de loin par Royal Air Maroc, qui bat de l’aile, avec – 1,6 milliards de sièges.

- Publicité -

De ce fait, le TOP 8 inventorié par l’Association africaine des compagnies aériennes, a conclu à une perte de plus de 8 milliards de dollars, pour l’exercice 2020. L’AFRAA a estimé que ces recettes seront progressivement rattrapées, avec la reprise progressive du trafic aérien. Optimiste, la même source estime que 70 % des pertes seront comblées d’ici la fin d’année 2020.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -