Immobilier

Logement en Algérie : Baisse drastique du prix de l’immobilier

0
Algérie immobilier prix
S'abonner :

AlgérieLe président de la Fédération Nationale des Agences Immobilières (FNAI), Noureddine Menasri révèle que le secteur de l’immobilier a observé depuis près d’une année, une chute drastique au niveau des prix de logements.

En effet, c’est ce qu’a déclaré le responsable de la FNAI lors d’un entretien accordé au média algérien, Echourouk; cité dans son édition de ce 26 juillet. « Les prix de l’immobilier en Algérie ont connu une forte baisse; au niveau de tout le territoire national, y compris les grandes villes »; a-t-il affirmé.

Selon une étude effectuée par la Fédération, le prix des appartements de trois pièces (F3), estimé comme le standard de l’immobilier en Algérie; s’élève à partir de 600 millions de centimètres dans certaines wilayas. S’agissant des grandes villes, telle que Constantine ou certains quartiers de la capitale; celui-ci oscille dans les 1.7 milliards de centimètres. 

Toutefois, la même source a indiqué qu’un F3 pourrait actuellement atteindre un prix record de 2.3 milliards de centimètres dans certaines quartiers luxueux; à l’instar de la Résidence El Yasmine située à Chéraga (Alger). Concernant la hausse des prix de l’immobilier ou le maintien de cette régression, le président de la Fédération a confié qu’il est devenu très difficile de prévoir les prix du marché. « Les prix de l’immobilier sont liés aux variables dont l’offre et la demande; que le marché peut observer à tout moment »; a-t-il argumenté.

Quelles sont les raisons de cette baisse ? Menasri répond

L’intervenant a fait savoir que cette baisse drastique est d’une part le fruit de la disparition des groupes de blanchiment d’argent; qui ont contribué par le passé à créer un effet boule de neige au sein du marché immobilier. En effet, les prix avaient autrefois grimpé à des niveaux records inattendus. Selon lui, après avoir contenu cette activité illégale, ce qui a coïncidé avec l’arrestation de plusieurs hauts placés, impliqués dans des affaires de corruption; le marché de l’immobilier a pu se stabiliser par rapport à ce qu’il en était ces dernières années.

D’autre part, Menasri a expliqué que cette stabilité des prix de l’immobilier en Algérie, repose également sur les opérations d’accélération de distribution de logements, que le gouvernement a entamé. De plus, la répartition d’autres logements est attendue pour le mois d’août prochain; a-t-il souligné. Par ailleurs, il estime, que cette manœuvre émanant du ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la ville, contribue à augmenter l’offre, mais aussi à diminuer la demande et ainsi baisser les prix des logements.

La demande se poursuit aujourd’hui seulement sur les opérations de location qui sont soumises soit au renouvellement des contrats expirés; soit à la conclusion de nouveaux contrats, a dévoilé l’orateur. Selon celui-ci la vente de grandes villas et des immenses biens immobiliers qui atteignaient autrefois plus de 10 milliards de centimes ont cessé; précisant que ce secteur connaît une stabilité depuis plus d’une année; et que la pandémie du Coronavirus n’en est pas la cause.

Article recommandé :  Taux de change en Algérie : Un Euro atteindra 250 Dinars dans ce cas

Algérie : Voici les raisons de la baisse du dinar face aux devises (Euro)

Article précédent

Algérie : Voici les conditions de montage et d’importation de voitures

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.