ÉconomieImmobilier

Logement Algérie : Accélération de la construction des logements LPP

1
Logement Algérie LPP
S'abonner :

Algérie – C’est dans une perspective à caractère d’audit, que le PDG de l’ENPI, s’est rendu sur les diverses plateformes régionales de réalisation de logement LPP, afin d’accélérer le processus de construction. 

En effet, le président-directeur général de l’Entreprise nationale de promotion immobilière (ENPI), Hafedh Soufiane, s’est endossé la responsabilité des visites improvisées aux chantiers de réalisation des logements promotionnels publics (LPP). Et c’est dans une optique de contrôle objective, que le PDG de l’ENPI a décidé de se rendre personnellement, la semaine passée, aux fonciers abritant ce projet ; a stipulé l’APS.

Cette mission d’inspection a révélé au PDG, Hafedh Soufiane un état d’avancement statique des projets d’édification des logements promotionnels publics. Une stagnation dont les bureaux d’études ainsi que les entreprises de réalisation n’ont guère convenu, en vue de l’actuelle crise sanitaire que le pays traverse. Par ailleurs, et avec la levée graduelle du confinement, Hafedh Soufiane a notifié de la nécessité de reprise desdits chantiers. Dans le but de les remettre dans les plus prompts délais; a évoqué la même source.

Un retard éminent des projets LPP dans diverses wilayas du pays

Le PDG de l’Entreprise nationale de promotion immobilière, a entrepris un périple professionnel dans diverses wilayas du pays; afin de statuer l’évolution conceptuelle de logement LPP en Algérie. Et à ce titre, il a constaté à Bordj Bou Arreridj, au niveau des deux chantiers 40 et 109 logements LPP; un retard considérable dans l’aménagement extérieur et intérieur des espaces. À cet effet, il a signalé à l’entreprise de réalisation en charge du projet, d’une accélération impérative de ces travaux de finition ; a rapporté le communiqué de la cellule de communication de l’ENPI.

En outre, en se rendant aux sites de 154, 320 et 500 LPP à Sétif; il a été confié au PDG que des soucis d’assainissement ont freiné l’évolution du chantier. Une révélation dévoilée par le directeur de l’urbanisme et le bureau d’études, qui dirige le projet. De ce fait, Hafedh Soufiane a exigé une réalisation immédiate des réseaux de canalisations; ainsi que l’entamassions des tâches de réhabilitation externes et internes, a explicité la même source. 

 En sus, les mêmes constats et directives ont été adressés au chef des deux projets de Constantine; plus exactement au projet de 620 LPP « Massinissa » et de 350 LPP au pôle urbain « Ali Mendjeli ». L’itinéraire a continué en mettant le cap sur El Kala. Effectivement, avant de se rendre à Annaba, le PDG de l’ENPI s’est arrêté à El Kala; au foncier des 534 LPP, puis il a inspecté les chantiers d’Annaba. L’immense atelier d’édification dans les sites 300 et 270 unités LPP Draa Errich; 40 LPP à Chaiba 1, 72 autres à Chaiba 2, 46 à Chaiba 3 et 76 logements à Boukhadra; ont été visités par Hafedh Soufiane et passés aux cribles. Cette enquête a pour principal objectif, de déceler tout obstacle qui freine la progression des LPP, sur l’ensemble du territoire national.

Article recommandé :  Algériens/Immigration au Canada : Vers la hausse des frais de procédure

Algérie : Morts, contaminés, guéris.. Bilan du Coronavirus au 19 juin

Article précédent

France : Ouverture des frontières aux étudiants Algériens à partir de cette date

Article suivant

Lire aussi

1 Commenter

  1. L’ENPI digne héritière de l’EPLF , sur le passif et l’actif , continue à traîner des réalisations d’immeubles , non finis , laisses à l’abandon. Des immeubles habités , occupés par des familles qui les ont payés à prix fort , présentent encore des locaux non fermés , exposés à tous les vents où des pratiques pas du tout sociables qui portent atteinte à des lieux destinés pour autres activites.
    De plus les constructions d’immeubles ENPI mélange l’habitation au professionnel. En effet , dans un même immeuble , on y trouve au premier étage des locaux professionnels et plus haut dans la même cage d’escalier des logements à usage d’habitation. Aucun modèle sociale respectueux des droits fondamentaux de la famille.le PDG de l’ENPI se doit de revoir toute cette politique de construction d’immeubles à usage double.

Comments are closed.