14.9 C
Alger
14.9 C
Alger
dimanche, 21 avril 2024
- Publicité -
AccueilPolitiqueGéopolitiqueLibye : Arrivée du premier groupe de l'Armée Turque à Tripoli

Libye : Arrivée du premier groupe de l’Armée Turque à Tripoli

Publié le

- Publicité -

Libye/Turquie – Le premier groupe des militaires turcs est arrivé à la capitale Libyenne, a annoncé le commandant des unités de soutien aux forces du GNA.

C’est désormais officiel. Les soldats turcs ont foulé le sol libyen, tard dans la soirée du mardi 07 janvier, avec le débarquement du premier groupe des troupes d’Erdogan dans la capitale libyenne, Tripoli; a annoncé Nasir Ammar, commandant des forces d’appui aux troupes liés au gouvernement libyen d’union nationale (GNA); rapporte le média russe Sputnik.

« Suite à l’arrivée du premier groupe de soldats turcs, nos troupes pourront porter une atteinte considérable à l’Armée nationale libyenne [dirigée par le maréchal Khalifa Haftar (ANL)] […] et lui infliger de grandes pertes »; a déclaré Nasir Ammar, cité par le site arabophone Afrigate News.

- Publicité -

Pour rappel, le président Turc Recep Tayyip Erdogan avait annoncé, le 5 janvier dernier, que ses soldats avaient pris la route en direction de la Libye, soit moins de 72 heures suivant le vote du Parlement turc en faveur de la motion portant sur l’envoi des troupes turques en Libye, en soutien aux unités du GNA de Fayez el-Sarraj face aux milices de Haftar.

Les pays voisins haussent le ton

La présidence Tunisienne a d’ores et déjà réagi à l’escalade militaire en Libye, en exprimant son « refus catégorique [face à l’intervention militaire, ndlr] y compris l’ingérence de la Turquie »; ajoutant que « la réponse du président tunisien Kais Saied au président turc Recep Tayyip Erdogan lors de sa récente visite en Tunisie, a été claire et nette. »

La présidence algérienne de son côté, a lancé un appel, le 06 janvier 2020 dernier; au Conseil de sécurité des Nations unies en lui demandant « d’imposer un cessez-le-feu en Libye ». Un appel accueilli favorablement par la diplomatie allemande et italienne; qui ont d’ailleurs invité le président algérien, Abdelmadjid Tebboune à une rencontre dans les jours à venir, en vue de trouver une solution pacifique à la crise Libyenne.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -