30.9 C
Alger
30.9 C
Alger
vendredi, 14 juin 2024
- Publicité -
AccueilSociété et Culture1001 ChroniquesL’histoire de Yasmina : La décision inévitable (partie 12)

L’histoire de Yasmina : La décision inévitable (partie 12)

Publié le

- Publicité -

Les semaines qui ont suivi la révélation de mon amour pour Karim ont été remplies d’une tension insupportable. La décision inévitable que je devais prendre pesait lourdement sur mes épaules. Je savais que je ne pouvais pas continuer à vivre dans cet état de conflit permanent.

Les discussions avec Ahmed étaient devenues de plus en plus fréquentes, chaque conversation tournant autour de la même question : devais-je choisir entre lui et Karim ? Mon mari avait été patient, mais il ne pouvait plus supporter la douleur de cette situation. Il avait besoin d’une réponse, et il la voulait rapidement.

- Publicité -

D’un autre côté, Karim attendait également une décision de ma part. Il comprenait les conséquences de notre amour interdit, mais il espérait toujours un avenir où nous pourrions être ensemble. Chaque regard échangé entre nous était empreint de tristesse et d’espoir, mais il savait que le temps était compté.

La pression était devenue insoutenable, et je savais que je ne pouvais pas échapper à cette décision. Mes nuits étaient remplies d’insomnie, mes journées d’angoisse. Mon cœur était déchiré entre deux hommes que j’aimais profondément, mais je ne pouvais pas les avoir tous les deux.

Finalement, j’ai pris la décision la plus déchirante de ma vie. J’ai choisi de rester avec Ahmed, de respecter mon engagement envers lui et ma famille. Mon amour pour Karim était profondément enraciné, mais je savais que notre relation était vouée à l’échec dans le contexte de notre société et de nos traditions.

- Publicité -

Quand j’ai annoncé ma décision à Karim, son cœur s’est brisé, et le mien avec. Nous avons partagé un dernier au revoir empreint de larmes et de chagrin, sachant que notre amour était condamné à rester un souvenir douloureux.

Ma décision a eu des conséquences dévastatrices. Mon mariage avec Ahmed a survécu, mais il était teinté de tristesse et de regrets. Le village nous regardait avec des yeux pleins de jugement, et je savais que notre histoire avait laissé des cicatrices profondes.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -