Lamamra convoque l’ambassadeur de France en Algérie après la réduction des visas

Algérie – Le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a convoqué, hier, l’ambassadeur de France en raison de la décision soudaine de procéder à la réduction des visas pour les Algériens.

En effet, d’après le communiqué publié par le ministère des Affaires étrangères et de Communauté nationale, Ramtane Lamamra, a convoqué, hier, l’ambassadeur de France en Algérie afin de discuter la décision soudaine qui a été prise par les autorités françaises de procéder à une réduction drastique du nombre de visas accordés aux Algériens.

Au fait, le Gouvernement d’Emmanuel Macron a décidé de réduire de 50% le nombre de délivrances de visas. Cela pour les Algériens, les Marocains et les Tunisiens. Cette décision intervient à la suite du refus des autorités algériennes de récupérer leurs ressortissants. Ceux qui sont présents sur le sol français d’une façon illégale.

De ce fait, le ministère a tenu à faire appel au représentant de la France en Algérie. Cela, dans le but de mettre les choses au clair. Mais surtout, comme l’a précisé le texte du département, afin de « lui notifier une protestation formelle du gouvernement algérien suite à une décision unilatérale ». C’est ce qu’a rapporté Voyager DZ, ce jeudi 30 septembre 2021.

Réduction des visas pour la France : une décision sans consultation préalable, selon le ministère

En outre, dans le même communiqué, il a été précisé que cette décision de réduire le nombre de visas a été prise sans consultation auparavant avec les autorités algériennes. Celle-ci comporte également un défaut qui peut mener à l’annulation. Celui d’avoir fait circuler beaucoup de bruits au milieu des médias. Ce qui a créé une certaine incompréhension et incertitude.

De plus, le SG du ministère des Affaires étrangères a notamment tenu à faire ressortir la place primordiale. Celle occupée par le facteur humain. Et ce, dans les relations entre les deux pays, soit la France et l’Algérie. En sus, il serait nécessaire d’après le même responsable de gérer d’une façon équilibrée et transparente. Mais surtout conforme aux lois en vigueur les déplacements des citoyens entre les deux pays.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes