AccueilGuide VoyagesLa France va soumettre une liste à Algérie et des ressortissants à...

La France va soumettre une liste à Algérie et des ressortissants à expulser

France – Le ministre d’intérieur, Gérald Darmanin a prévu de se rendre à Malte, en Tunisie et en Algérie afin de soumettre des listes de personnes à expulser de la France.

Suite aux derniers actes terroristes commis en France, le ministre d’intérieur, Gérald Darmanin a annoncé sa volonté d’entamer une tournée à Malte, en Tunisie et en Algérie à partir de ce vendredi pour soumettre une liste de ressourtissants à expulser. Cette visite ayant pour but la divulgation de listes de ressortissants à expulser vers ces trois pays, selon notre source le site de BFM TV.

En effet, après l’assassinat du professeur Samuel Paty, décapité après avoir montré à ses élèves des caricatures du prophète Mohamed, dans un cours de liberté d’expression. Le ministre a demandé l’expulsion de 231 étrangers expulsables qui se trouvent sur le fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste.

Et voilà, qu’une fois de plus la France a été frappée par un autre acte terroriste, une attaque dans une basilique à Nice, qui a fait trois morts. D’où la décision du ministre, quant à l’urgence d’entamer cette tournée dans les trois pays : Malte, Algérie et Tunisie. Sachant que ce dernier s’est déjà rendu au Maroc, pour leur demander de récupérer neuf ressortissants en situation irrégulière.

Les attaques terroristes dans une basilique à Nice

Gérald Darmanin estime que l’auteur présumé de l’attaque dans une basilique de Notre-Dame-de-l’Assomption à Nice, était venu exprès pour tuer. Ce dernier se trouvant être un jeune tunisien de 21 ans arrivé en France la veille de l’attaque, toujours d’après notre source.

Notamment, le président Emmanuel Macron a aussi demandé au ministre de se rendre en Tunisie. Sachant que ce dernier confirme que 16 personnes ont déjà été expulsées depuis un mois.

Au final, il évoque aussi une visite en Russie dans les jours à venir. Dans le but de parler des étrangers en situation irrégulière, car ce dernier estime qu’ils sont une centaine en France, qu’ils vont être classés dans les centres de rétention administrative.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes