L’épouse de Karim Tabbou dévoile les vraies raisons de son arrestation

Dans un entretien accordé au quotidien El Watan ce mercredi 30 octobre; Zahra Tabbou l’épouse de Karim Tabbou a révélé les vraies raisons de sa mise en détention.

En effet, selon Zahra Tabbou son mari a été arrêté et emprisonné au centre pénitencier d’El Koléa car il avait « refusé d’adhérer au panel de dialogue ».

« Karim est en prison pour avoir refusé de mordre à l’hameçon. Depuis la mise en place du sinistre « panel du dialogue », certains de ses membres le harcelaient pour l’inclure dans leur démarche. » explique-t-elle; avant d’ajouter « Plusieurs délégations étaient venues à la maison pour le convaincre et tenter de l’enrôler. Karim n’est pas homme à se laisser amadouer ».

Les deux arrestations de Karim Tabbou racontées par son épouse

L’épouse de Karim Tabbou revient sur la première arrestation du militant, en décrivant le traumatisme vécu par sa famille et ses proches.

« Je n’oublierai jamais ce moment où tout a basculé. Il était midi et demi quand il s’apprêtait à ramener notre fille Nadine (4 ans) de la crèche. » elle ajoute : « On ne sait d’où un groupe d’hommes en civil – 8 – ont surgi et se sont s’approchés de lui, lui demandant de les suivre dans leur véhicule. Il a eu la présence d’esprit de me mettre en ligne sur son téléphone portable pour que je puisse écouter la conversation. Il a exigé d’eux de le laisser de remonter à la maison pour qu’il mette son costume et a profité de ce moment pour me remettre un feuillet sur lequel il a noté les numéros de téléphone de son frère et celui de maître Bouchachi ».

Mme Tabbou revient également seconde arrestation du militant après une liberté provisoire qui n’a duré que 14 heures.

« Quand des policiers en civil ont débarqué à 8 h 30, Karim était encore endormi. La scène fut rapide et surprenante. Mon mari s’est entretenu avec eux durant 2 minutes; Il s’habille et part avec eux. Il a eu juste le temps de me dire que ce sont des agents de l’unité “Antar” ».

Elle explique en outre comment son mari a été traité dans des conditions déplorables. « Nous sommes restés 3 jours sans nouvelles de lui; J’ai appris plus tard, par ses avocats, qu’il avait subi un mauvais traitement. Il a été sérieusement bousculé. Il n’a pas été autorisé à prendre contact avec sa famille et son avocat. »

Par ailleurs, Mme Tabbou a affirmé que l’absence de Karim a secoué leurs enfants qui ne comprennent pas pourquoi leur papa est en prison. « Ils ne comprennent pas ce qui se passe et ne cessent de s’interroger sur ce qui est arrivé à leur père. Ils ne comprennent pas pourquoi il ne rentre pas le soir à la maison; Il leur manque terriblement ».

Cependant, Zahra Tabbou affirme qu’elle arrive à tenir le coup et à gérer cette dure épreuve grâce à la solidarité et les encouragements que reçoit sa famille de la part des Algériens.

« Les marques de solidarité que nous expriment les Algériens me donnent du courage. Partout, mes concitoyens se mobilisent pour nous. Au quotidien, les Algériens viennent vers nous, expriment leur sympathie et se préoccupent de notre situation », conclut-elle.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes