AccueilScoop et PeopleKamilya Ward fait barrage à Assala Nasri au sujet du bijou algérien...

Kamilya Ward fait barrage à Assala Nasri au sujet du bijou algérien attribué au Maroc

People – L’artiste syrienne, Assala Nasri a approprié un bijou algérien au Maroc, de quoi irriter Kamilya Ward qui n’a pas hésité à le défendre. On vous en dit plus à cet égard dans la suite de cette édition. Restez branchés ! 

Entre le patrimoine vestimentaire, culinaire et immatériel… Il n’est pas rare de voir des personnes s’octroyer des éléments de l’héritage Dz. Le dernier en date, c’est un bijou algérien qui a été attribué au Maroc, par Assala Nasri, mais la réponse de Kamilya Ward ne s’est pas faite attendre. Curieux et vous souhaitez en savoir plus ? Vous avez frappé à la bonne porte ! 

L’équipe de Dzair Daily vous dit tout de A à Z dans la suite de ce numéro du mardi 27 décembre 2022. Dans le détail, la chanteuse syrienne a arboré le bijou de tête purement Dz, appelé Khit Errouh. Et ce, dans son dernier vidéoclip marocain « Lghram ». En attribuant ce symbole de la culture algérienne au Royaume chérifien, Assala a, en effet, suscité l’ire de plus d’un.

Prétendant la marocanité du bijou, cette appropriation indue a provoqué le courroux sur la Toile. C’est à l’image du mannequin Dz basé à Dubaï, Kamilya Ward, qui a décidé d’intervenir. Vraisemblablement touchée par la dernière apparition de l’interprète de « Al Soura », la jolie brune n’est pas restée de marbre. Sur le réseau social au logo d’oiseau, elle a publié un post pour faire barrage à son homologue syrienne. 

Une campagne pour préserver le patrimoine algérien lancée sur la Toile

Sur Twitter, la présentatrice télé connue des écrans palestiniens a défendu farouchement, l’élément du patrimoine Dz, confirmant son algérianité. Elle a, par ailleurs, lancé une campagne afin de protéger les éléments identitaires Dz contre toute tentative de vol. Nous dévoilons pour vous la publication de la chanteuse algérienne juste en bas.

algérien kamilya ward maroc

À travers le mot-clic « Non au vol du patrimoine algérien », l’ambassadrice du costume traditionnel s’est engagée à défendre l’héritage de son pays. Un legs qui a traversé le temps et que les Algériens continuent, effectivement, à chérir fièrement !

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici