Kada Benamar dévoile comment Algériens de l’UISM ont poussé le Marocain Raïssouni à démission

Actualité – Le journaliste, Kada Benamar, dévoile la façon avec laquelle les Algériens de l’UISM ont réussi à obtenir la démission du Marocain, Ahmed Raïssouni. Ne bougez pas, Dzair Daily relate pour vous plus de détails dans son édition du lundi 29 août 2022. 

En effet, le journaliste Kada Benamar a apporté les détails liés à la démission du savant marocain, Ahmed Raïssouni, causée par la pression des Algériens de l’UISM. Ce dernier n’avait pas trop le choix devant lui puisque ces derniers ont revendiqué un licenciement ou une démission. 

Il s’agit là de ce qu’a précisé l’animateur algérien, Kada Benamar, dans son émission télévisée à Echorouk TV. Il convient de noter que Raïssouni a, précédemment, déclaré que la wilaya de Tindouf est censée appartenir au Maroc. Et non au territoire algérien. La Mauritanie, ajoute t-il, est tout aussi Marocaine que le Sahara occidental.

À cet effet, l’Association des ouléma musulmans algériens (AOMA) a décidé de geler ses activités au sein de l’UISM. Ces derniers, selon Benamar, ont revendiqué un licenciement ou une démission de sa part. Ou minimum des excuses sur ses propos. En revanche, il semble que Raïssouni ne regrette rien de ce qu’il a dit. Restez branchés pour connaître la suite des détails. 

Démission du président de l’UISM, Ahmed Raïssouni : plus de détails

Effectivement, dans une lettre écrite et publiée, ce dimanche, le président de l’Union internationale des savants musulmans (UISM), Ahmed Raïssouni, a annoncé sa démission. En outre, le susdit journaliste a précisé que ce savant ne revient pas sur ses propos et qu’il n’accepte aucun compromis.

C’est donc pour cela qu’il s’est retiré de son poste et attend la confirmation sur sa décision de démissionner. À noter que l’affaire ne concerne pas seulement les Algériens et les Mauritaniens. Plusieurs autres savants ont demandé à ce cheikh de présenter des excuses. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes