16.9 C
Alger
16.9 C
Alger
samedi, 13 avril 2024
- Publicité -
AccueilActualitéJustice Algérie : Ferhat Mehenni condamné à la perpétuité

Justice Algérie : Ferhat Mehenni condamné à la perpétuité

Publié le

- Publicité -

Algérie – La justice algérienne a annoncé, ce vendredi, avoir prononcé la prison à vie à l’encontre de Ferhat Mehenni. Apprenez plus de détails à ce sujet dans les paragraphes qui suivent. 

En effet, le premier responsable du « Mouvement terroriste MAK », Ferhat Mehenni a été condamné par contumace à la perpétuité par la justice en Algérie. C’est le Tribunal criminel de première instance de Dar El Beida à Alger qui a prononcé, ce vendredi 9 décembre 2022, cette condamnation à l’encontre de l’homme âgé de 71 ans.

Selon le quotidien généraliste arabophone Echaab, qui rapporte l’information, la même autorité judiciaire a également confirmé le mandat d’arrêt international à l’encontre du mis en cause. Ce dernier est poursuivi pour « atteinte à l’unité nationale et à la stabilité des institutions. Et à leur fonctionnement normal par la création d’un climat d’insécurité ». 

- Publicité -

Il s’agit là encore de ce qu’a précisé la source médiatique citée auparavant. Toujours en ce qui concerne les chefs d’accusations, il est aussi accusé d’avoir « diffusé des idées d’une organisation terroriste ». Pour « création et appartenance à une organisation terroriste ». Mais aussi d’avoir « incité à la violence et à la haine ». Ainsi que pour « atteinte au prophète Mohamed (QSSSL) et profanation du saint Coran ». 

Algérie : la prison à vie pour le leader du mouvement du « MAK »

Par ailleurs, le Tribunal de Dar El Beida a aussi rendu le même verdict contre 11 autres accusés. Ces derniers se trouvent actuellement en fuite. La même instance judiciaire a prononcé des peines allant de 2 à 4 ans de prison ferme. Ainsi que l’acquittement à l’encontre de cinq (5) mis en causes arrêtés. 

Pour rappel, le 14 novembre, le tribunal criminel de première instance de Dar El Beida condamné par contumace le chef du « mouvement terroriste MAK » à la perpétuité. Il a également été condamné à la même peine, le 24 novembre, par le même tribunal. Cela « pour avoir engagé des poursuites pénales dans l’affaire de l’assassinat du jeune Djamel Bensmail en août 2021 à Arbaa Nath Irathen, dans la wilaya de Tizi Ouzou ».

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -