AccueilFootJSK - Raja : bagarre générale lors de la conférence de presse...

JSK – Raja : bagarre générale lors de la conférence de presse (vidéo)

Foot – Durant la conférence de presse tenue, hier, après le match JSK – Raja, une bagarre a eu lieu entre un journaliste algérien et un responsable de la CAF pour cette raison. 

En effet, une bagarre a eu lieu, samedi, durant la conférence de presse du match qui a opposé la JSK au Raja de Casablanca. On vous relate, aujourd’hui 11 juillet 2021, ce qui s’est passé pendant cette querelle. Et entre qui a-t-elle eu lieu. Avant cela nous rappellerons que les Canaris se sont confrontés, hier, aux Diables Verts. Cela à l’occasion de la finale de la Coupe de la Confédération africaine (CAF).

Un match qui s’est terminé en faveur des Marocains avec un score de 2 buts à 1. Les Lions du Djurdjura se sont donc vus se faire voler la coupe si près du but après un parcours plus qu’honorable. En outre, comme la tradition le veut et à chaque fin de match, une conférence de presse est organisée afin de débriefer et répondre aux questions des journalistes. 

Celle d’hier ne s’est, toutefois, pas déroulée dans les meilleures des conditions. Cela en raison d’une bagarre qui a eu lieu entre un journaliste et un responsable. Effectivement, un journaliste algérien, à savoir Rachid Hammoutène s’est accroché avec l’officier médias de la CAF. L’Algérien a donc refusé de continuer la conférence de presse à cause d’un « comportement du responsable de la CAF » qui lui a fortement déplu. 

Dans le détail, ce dernier a, pour une raison ou une autre, refuser de donner la parole à Rachid Hammoutène. Et ce, à plusieurs reprises. Ce qui a mis le journaliste dans tous ses états en traitant l’officier médias de « raciste ». Cela avant de décider de quitter les lieux en mettant, de ce fait, fin à la conférence de presse. 

L’entraîneur du Raja CA intervient en faveur du journaliste algérien 

Après la réclamation du journaliste, l’officier médias de la CAF a déclaré qu’il donnait la parole à qui il voulait et qu’il fallait pour cela lever la main. Ce que Rachid Hammoutène confie avoir fait en étant parmi les premiers à lever la main. Cet incident s’est finalement clos par l’intervention de plusieurs présents sur place dont notamment l’entraîneur du Raja

En effet, celui-ci a décidé de prendre la parole afin de défendre l’Algérien. Il a alors témoigné et assuré que Rachid Hammoutène était au premier rang juste devant. En plus d’être parmi les premiers à lever la main. L’officier médias de la CAF a ignoré les propos de l’entraîneur. Ce qui a causé également la fureur de ce dernier qui a aussi fini par quitter les lieux. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes