JSK : la direction de Yarichène aurait obtenu gain de cause

Foot – Le bras de fer entre Yazid Yarichène et Cherif Mellal, tous deux décidés de prendre les rênes de la direction de la JSK, serait-il prêt de connaître son épilogue. Dernier épisode en date : le recours devant le tribunal pour obtenir gain de cause. Nous vous dévoilons toutes les avancées dans cette affaire conflictuelle dans notre numéro du mardi 14 septembre 2021. 

La guerre livrée depuis mars autour de la présidence de l’écurie kabyle bat son plein. Les choses semblaient rentrer dans l’ordre après le verdict final de la justice, pourtant le désordre le plus complet règne encore dans la partie directionnelle du club historique, dont la situation est particulièrement bouchée. Mais la nouvelle décision judiciaire est susceptible de débrouiller ce litige entre Mellal et Yarichène, relatif à la direction de la JSK. 

En dépit de la sentence du tribunal administratif de Tizi Ouzou qui a tranché en faveur des actionnaires de la SSPA de la Jeunesse, Cherif Mellal continue à exercer les fonctions de dirigeant. Le désormais président déchu de la JS Kabylie refuse de quitter le siège du club, alors qu’« il a été destitué de ses fonctions de manière officielle et irrévocable ». Il se dit même prêt à tous les sacrifices pour conserver son poste. 

En face, la direction de Yazid Yarichène mène sa barque sans trop de heurts. Une manière de procéder qui semble plutôt lui réussir. Cela puisqu’elle vient tout juste d’obtenir gain de cause auprès du tribunal administratif de Tizi Ouzou. Ce qui lui permettrait de démettre légalement,Cherif Mellal du siège de président et d’entamer son mandat. C’est du moins ce que relate le média arabophone DZ News dans son édition d’aujourd’hui. 

Jeunesse Sportive de Kabylie (JSK) : Cherif Mellal résiste

Les mordus des Canaris du Djurdjura ont vécu, ce lundi, un épisode dépressif majeur. Une journée qui restera, sans nul doute, dans les annales de l’histoire du club le plus titré en Algérie. Beaucoup d’entre eux s’attendaient en effet à accueillir le successeur de Cherif Mellal, mais le passage de Yazid Yarichène à la tête de la direction kabyle a tourné au vinaigre. Et pour cause : Mellal s’y est farouchement opposé. 

Cherif Mellal n’a pas hésité à claquer la porte au nez des membres du CSA refusant formellement de quitter les lieux. Il se dit non convaincu par la démarche de ses opposants. « Je ne reconnais pas ce registre, ni ces documents. Je préfère mourir que de vous voir prendre le club ». Il s’agit là de ce qu’a clamé le désormais ex-responsable de la Jeunesse, sur un ton colérique.

Ce dernier a ensuite exigé à Yazid Yarichène et ses compagnons la présentation d’un jugement d’expulsion rejetant tout débat verbal. Il sied de rappeler que la direction de la JSK restera inactive jusqu’à nouvel ordre en vue d’éviter que la situation électrique ne se dégrade davantage. Le nouvel acte juridique apaisera-t-il vraiment l’atmosphère ? Affaire à suivre ! 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes