JS Kabylie : la direction de Mellal répond à celle de Yarichène

Foot – Mellal a répondu, hier, à Yarichène et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’a pas mâché ses mots envers le présumé nouveau président de la JS Kabylie. On vous en dit plus, juste ci-dessous.

Le conflit des deux (02) présidents de la JS Kabylie, à savoir Yarichène et Mellal ne compte pas se terminer d’aussi tôt. Et pour cause, ce dernier a encore frappé et a attaqué une nouvelle fois son concurrent direct. Pour les intéressés, Dzair Daily va vous livrer, ce jeudi 09 septembre 2021, plus de détails sur cette affaire. 

En fait, tout a commencé après que Yazid Yarichène ait publié, cette semaine, un communiqué intitulé « Communiqué et Opposition ». Une publication que Cherif Mellal a déclaré être émise par « une pseudo direction parallèle ». Effectivement, l’homme d’affaires ne s’est pas laissé démonter et a répliqué aussi par le biais d’un autre communiqué.

Un document qu’il a rendu public, ce mercredi, sur la page Facebook officielle des Canaris. Dans le détail, cette publication stipulait que le document des adversaires « était truffé de bavures ». Ce qui, selon lui, renseigne « un peu mieux sur l’état d’esprit perturbé des gens qui l’ont rédigé », a-t-on pu lire dudit communiqué. 

Ce qu’a dit Cherif Mellal pour sa défense 

« La meilleure défense, c’est l’attaque » est ce qu’a décidé d’employer Cherif Mellal dans son plaidoyer. En effet, le dirigeant sportif a cité plusieurs anomalies qu’il a pu tirer du document de Yarichène. Et qui le rendent selon lui un président non-légitime de la JSK.

Et ce, malgré le verdict du tribunal administratif de Tizi Ouzou qui a permis à Yazid Yarichène de retirer le registre de commerce de la SSPA/JSK. Ainsi, Cherif Mellal aurait dénoncé le fait que le document de la partie adversaire ne portait « ni date, ni numéro de référence ». En plus du fait que « l’adresse contenue dans le cachet ne correspond pas à celle mentionnée en bas de la page ».

Une adresse qui représente celle du siège social du CSA JSK, cite le communiqué. Ce n’est pas tout ! Cherif Mellal a décelé d’autres « bavures » qu’on vous laissera lire, si vous êtes curieux, depuis le document juste ci-dessous. Qui aura le dernier mot entre Yarichène et Mellal ? Tout ce qu’on sait, c’est que les deux (02) dirigeants n’ont pas l’intention de lâcher l’affaire aussi facilement. 

JS Mellal Kabylie Yarichène

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes