Une journaliste de l’ENTV préfère devenir mendiante que de couvrir les élections

Naima Loualiche, journaliste à l’ENTV a clamé haut et fort son refus de couvrir les élections présidentielles du 12 décembre, quitte à devenir « mendiante ».

Dans une publication sur sa page Facebook, la journaliste de l’ENTV, Naima Loualiche a annoncé publiquement son refus de couvrir la campagne électorale qu’elle considère comme étant « contraire à la volonté populaire ».

« Je suis appelée à couvrir aussi bien la campagne électorale que ses préparatifs elles-mêmes un peu partout, ici comme ailleurs, sur un média foncièrement propagandiste. », dénonce la journaliste.

« Quitte à avoir un destin de mendiante, je jure de ne jamais trahir la voix du peuple dont je suis issue et auquel ma voix se plie depuis le 22 février, pour une Algérie Libre et Indépendante de ses souffleurs incompétents et trop intéressés. » a tonné Naima Loualiche dans sa publication audacieuse sur Facebook.

« Mankouvrich lbatal bel3ar. Yatnahaw ga33! », conclut-elle.

Avec ce geste courageux, la journaliste vient de briser l’omerta dans son corps de métier. Ses collègues journalistes auront-ils le courage d’adopter sa position et la rejoindre ?

L’ENTV qui est censée être au service du peuple en présentant une information impartiale et transparente, est décrite par de nombreux observateurs comme étant « un organe de propagande médiatique au service du pouvoir en place ». En outre, nombreux employés dénoncent une « censure » et des pratiques qui vont à l’encontre de « l’éthique journalistique et la liberté de la presse ».

 

Publication Facebook
Publication Facebook

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes