Le Japon remercie encore aujourd’hui l’Algérie pour cette raison

Algérie – Un geste de la part de l’Algérie resté dans les esprits des citoyens du Japon ! Des remerciements infinis pour une raison précise que nous vous exposerons dans la suite de cet article du lundi 17 janvier 2022.

En effet, 60 ans se sont écoulés après l’instauration des relations diplomatiques entre l’Algérie et le Japon. Néanmoins, cette longue période n’a jamais effacé ce qui reliait les deux pays. Ainsi, les Japonais n’ont jamais oublié la main secourable que l’Algérie leur a tendue. Il s’agit d’une déclaration faite aujourd’hui par l’Ambassade du Japon en Algérie sur sa page Facebook.

Effectivement, le 17 janvier 2021 coïncide avec le 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays. À cette occasion, l’ambassade du Japon en Algérie a célébré l’histoire qui relie l’Algérie à leur pays. En effet, en 1995, le même jour, le Japon a été victime d’un tremblement de terre sans merci qui a touché la ville de Kobe.

Suite à cette catastrophe, l’Algérie a offert son aide aux citoyens japonais. Ces derniers étaient victimes d’immenses dégâts générés par ce séisme. Un tremblement de terre d’une magnitude de 6,9 sur l’échelle de Richter. Il a fait de nombreuses victimes ainsi que des dégâts matériaux, faisant perdre à un bon nombre de japonais leurs foyers. 

« Une relation aussi diplomatique que fraternelle » 

En effet, loin de la relation diplomatique qui relie les deux pays, l’Algérie a tendu la main à des âmes en détresse. Ainsi, suite à la perte de leur toit, elle a fait un don de 90 grandes tentes à la ville victime de ce tremblement de terre, soit la ville de Kobe. Il s’agit toujours des propos de l’ambassade du Japon en Algérie.

À travers ce geste humanitaire, l’Algérie a gagné la reconnaissance des Japonais. Ainsi, ils ont baptisé les tentes qui lui ont été offertes « tentes algériennes ». C’est selon ce qui a été déclaré dans la même publication de l’ambassade du Japon. Celle-ci est intitulée : « Un ami dans le besoin ». C’est-à-dire qu’on découvre le vrai ami que lorsqu’on en est vraiment dans en mauvaise posture. Chose qui est vraie ! 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes