23.9 C
Alger
23.9 C
Alger
jeudi, 18 juillet 2024
- Publicité -
AccueilActualitéImmigration : L’Italie ouvre ses portes aux Algériens

Immigration : L’Italie ouvre ses portes aux Algériens

Publié le

- Publicité -

Immigration – Face à un déclin démographique sans précédent, l’Italie envisage de renforcer sa main-d’œuvre grâce à une augmentation de l’immigration, notamment celle des Algériens. On vous en dit plus, ce vendredi 27 octobre 2023.

Les données démographiques sont alarmantes. La population active italienne devrait connaître une baisse de 7,8 millions de personnes dans les 27 prochaines années. Ce déclin est principalement dû au vieillissement de la population et à une faible natalité. Les répercussions de cette situation sont déjà visibles sur le marché du travail. Ainsi, L’Italie se dirige vers l’ouverture de ses portes aux Algériens pour combler la pénurie de main-d’œuvre

- Publicité -

Selon une étude du centre IDOS, l’Italie nécessitera plus de 280 000 nouveaux immigrants par an pour combler le manque de main-d’œuvre. Face à cette situation, le gouvernement italien a commencé à prendre des mesures pour attirer une main-d’œuvre étrangère qualifiée. Suite à la fermeture des frontières pour les migrants clandestins, l’Italie s’est retrouvée dans une situation complexe, entravant l’accès aux travailleurs étrangers. 

Pénurie en Italie : les talents algériens sont les bienvenus

Cependant, un revirement se profile à l’horizon. L’Italie prévoit d’accueillir 136 000 travailleurs étrangers d’ici la fin 2023, et ce chiffre augmentera à 165 000 en 2025. Le mois dernier, une nouvelle loi a été mise en place, non seulement pour pallier la pénurie actuelle. Mais aussi pour assurer que le recrutement se fasse dans des conditions optimales. Cette loi vise à faciliter l’accueil et le recrutement de travailleurs qualifiés depuis leurs pays d’origine. Répondant ainsi aux demandes des employeurs italiens.

L’Italie, avec une approche proactive, tente de redresser la barre. En 2022, plus de 449 000 titres de séjour ont été délivrés, et en janvier 2023, le nombre d’immigrants non européens titulaires d’un titre de séjour a atteint 3,7 millions.

- Publicité -

Face aux défis démographiques, l’immigration apparaît comme une solution pertinente pour l’Italie. Seul l’avenir dira si ces mesures seront suffisantes pour revitaliser le marché du travail italien et assurer une croissance économique stable.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -