7.9 C
Alger
7.9 C
Alger
samedi, 24 février 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieIssad Rebrab sur le point de sortir de prison ?

Issad Rebrab sur le point de sortir de prison ?

Publié le

- Publicité -

Dans une annonce inattendue, le gouvernement algérien a soutenu que “la page du passé est sur le point d’être tournée” et ce, en annonçant le déblocage des projets de l’entrepreneur incarcéré à El Harrach.

Dans des révélations faites au journal électronique TSA, Omar Rebrab, fils de l’homme d’affaires Isaad Rebrab, a révélé que le gouvernement algérien, par le biais du Premier ministre Noureddine Bedoui; est sur le point de débloquer les projets et les dossiers en suspens du milliardaire incarcéré.

En effet, Omar Rebrab affirme que le gouvernement actuel veut rétablir la communication avec le groupe de l’entrepreneur et milliardaire algérien. Il explique que les autorités se sont “engagées à [les] accompagner;” en vue d’un imminent déblocage des projets initiés par Issad Rebrab et bloqués par l’ancien gouvernement. Omar ajoute que le gouvernement a assuré que “l’ère du passé est terminée;” et que dorénavant l’Algérie vise “à créer plus d’emplois” en facilitant l’activité entrepreneuriale du groupe Cevital.

- Publicité -

Une réunion fructueuse selon le fils de Rebrab

La réunion s’est déroulée avec la présence des dirigeants du groupe Cevital. Ces derniers ont été reçus par le Premier ministre algérien Noureddine Bedoui, accompagné par 6 autres ministres.

D’importantes décisions ont été prises immédiatement à l’issue de cette réunion. En effet, le gouvernement a décidé de débloquer “1700 containers d’équipements destinés à l’usine d’électroménager Brandt de Sétif;” annonce Omar Rebrab.

Le gouvernement essaie-t-il d’amadouer Issad Rebrab ?

Un autre projet sera bientôt concrétisé selon le fils de Rebrab, en l’occurrence, l’usine de trituration de graines oléagineuses à Béjaïa. Une affaire avec un grand potentiel économique capable de créer jusqu’à “1000 emplois directs et 100.000 autres indirects;” explique-t-il.

- Publicité -

Beaucoup d’observateurs estiment que cette décision est un “gage de bonne volonté” envers le milliardaire et homme d’affaires détenu à la prison d’El Harrach depuis le mois d’avril dernier. Il convient de noter en outre, que cette mesure inattendue intervient à quelques semaines des élections contestées du 12 décembre prochain.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -