Digital

Internet : Facebook démantèle un réseau de fake news ciblant l’Algérie

0
fake news algérie
S'abonner :

Algérie – Selon un rapport mensuel à propos des comptes suspendus, Facebook a annoncé avoir supprimé de sa plateforme huit (8) réseaux ces dernières semaines, faisant partie d’une campagne de « comportement inauthentique coordonné »; planifiée, selon Facebook, par l’Islamic Republic of Iran Broadcasting (IRIB).

Le major des réseaux sociaux dans le monde, à savoir Facebook, a en effet, fait savoir avoir récemment démantelé huit (8) réseaux de fake news; activant dans sa plateforme, sous forme de pages, groupes et comptes; annonce l’Agence de presse mondiale Reuters.

Selon un communiqué diffusé par le réseaux social le 05 mai dernier, ces réseaux faisaient partie d’une campagne coordonnée de désinformation; ciblant plusieurs pays, dont l’Algérie. La même source a indiqué que cette campagne de fake news aurait été orchestrée par l’Islamic Republic of Iran Broadcasting (IRIB); entreprise iranienne contrôlant la radio et la télévision d’État.

L’entreprise américaine a attesté que le réseau IRIB aurait utilisé des centaines de faux comptes de médias sociaux pour diffuser secrètement des messages pro-iraniens en ligne depuis au moins 2011.

Selon un constat, établi par Reuters après une enquête en 2018 à ce sujet; l’agence a révélé qu’une opération basée à Téhéran avait utilisé plus de 70 sites web déguisés en médias locaux; pour diffuser secrètement la propagande de l’État iranien dans plus de 15 pays.

Fake News : Le rapport de Facebook en bref

Dans son rapport mensuel sur ses efforts contre le « comportement inauthentique coordonné » sur sa plateforme; Facebook a confié « avoir supprimé, ces dernières semaines; 118 pages, 389 comptes Facebook, 27 groupes et 6 comptes Instagram » en provenance d’Iran. 

L’objectif de cette action était de diffuser des messages souvent axés sur les conflits locaux ou la critique des actions américaines dans la région, a fait savoir à notre source, Nathaniel Gleicher; responsable de la politique de cybersécurité de Facebook ajoutant que ce réseau utilisait plus de 500 comptes sur Facebook et Instagram. 

« Le diffuseur public iranien s’est concentré sur un large éventail de pays dans le monde; notamment l’Algérie, le Bangladesh, la Bosnie, l’Égypte, le Ghana, la Libye, la Mauritanie, le Maroc, le Nigéria, le Sénégal, la Sierra Leone, la Somalie, le Soudan, la Tanzanie, la Tunisie, les États-Unis, le Royaume-Uni et le Zimbabwe »; en se faisant passer pour des sites Web de médias indépendants et des organisations caritatives; a précisé la compagnie américaine.

Selon l’administration de Facebook, le réseau IRIB aurait utilisé des centaines de faux comptes de médias sociaux pour diffuser secrètement des messages pro-iraniens en ligne depuis au moins 2011. D’autre part, des chercheurs de la société d’analyse des médias sociaux Graphika, ont examiné les comptes liés à IRIB avant leur suspension par Facebook; et ont révélé que certaines des premières activités identifiées remontaient à 2012. 

Article recommandé :  Algérie : Avant-dernier pays en vitesse internet (Classement mondial)

Algérie : Pertes colossales pour la SNTF de près d’un milliard

Article précédent

Titre de séjour/Algériens en France : Sans-papiers, étudiants, régularisations.. Les chiffres dévoilés

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires