Digital

Algérie : Facebook se transforme en marché parallèle durant le confinement

0
Facebook Algérie
S'abonner :

Algérie – Tous les commerces sont clos, à l’exception de ceux dédiés aux produits de stricte nécessité. Les propriétaires des boutiques concernées par la fermeture ont trouvé, dans le web et particulièrement en Facebook; une alternative plutôt efficace pour parier aux pertes financières auxquelles ils font face.

Les marchands de l’informel de différents créneaux et les propriétaires de magasins spécialisés dans par exemple l’habillement; les ustensiles ménagers, les tissus, les meubles ou les appareils électroniques et dont les activités sont suspendues; en raison des mesures préventives prises contre la progression du Coronavirus Covid-19 en Algérie; ont profité de la fonctionnalité de Facebook à éditer des pages et des groupe et de son espace Marketplace, pour exposer leurs produits à la clientèle connectée; rapporte le quotidien arabophone El Bilad.

Les annonces publiées contiennent l’image de la marchandise; son prix et le pays de sa fabrication. Beaucoup offrent même un service de livraison à domicile, en concordance avec le présent slogan fortement ambiant « Restez chez vous », carrément gratuit ou avec tout juste un prix symbolique ne dépassant jamais 400 dinars; indique le journal d’expression arabe. 

L’approche du mois sacré du Ramadan et de la fête religieuse, Aïd Al-Fitr; explose les ventes en ligne de ses activités commerciales fraîchement converties en e-commerces. A la tête des articles les plus vendus; on trouve les vêtements pour femmes et enfants. En effet notre source souligne que beaucoup de femmes au foyer, et de jeunes filles sur le point de se marier, cassent la routine quotidienne du confinement; en se livrant au shopping sur internet. 

« Attention aux arnaqueurs !», préviennent des spécialistes

En parallèle des avantages et bénéfices, que l’individu est susceptible de tirer des marchés électroniques; comme la disponibilité de biens généralement rares sur la sphère commerciale physique et des tarifs forts intéressants, se dresse un certain nombre de risques capables d’entacher le processus d’achat; y compris l’inadéquation des caractéristiques des produits présentés sur les sites commerciaux, leur invalidité, la promotion de ceux contrefaits ou encore le non respect des délais de livraison fixés d’emblée.

Des spécialistes mettent en garde contre la fraude en ligne, et estiment que l’État a promulgué un ensemble de lois et de procédures dans le cadre de l’organisation des relations commerciales; entre les marchés publics et virtuels par le biais d’institutions spécialisées dans l’organisation des échanges commerciaux électroniques; que ce soit entre des entités économiques qui traitent via des sites web, ou entre des personnes qui achètent par leur intermédiaire.

Par le célèbre adage « vaut mieux prévenir que guérir »; le quotidien arabophone assure qu’il est hautement préférable de déjouer à l’avance toute tentative de ce type de fraude; néanmoins et dans le cas contraire, la victime doit se soumettre aux forces de sécurité et aux équipes chargées de la lutte contre la cybercriminalité, pour déposer une plainte; qui sera ensuite transférée aux autorités judiciaires compétentes.

Article recommandé :  Algérie : Vers l’émergence du e-commerce à l'heure du confinement ?

Coronavirus en Algérie : Explications des écarts entre cas de contaminations/morts

Article précédent

Ramadan 2020 : Le CEFR fixe la date du début du mois sacré

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires