Internet en Algérie : Voici quand le débit va s’améliorer

Algérie – Le ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Brahim Boumzar, a affirmé que l’amélioration du flux internet ne pourra être notée avant au moins deux ans. 

En effet, le ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Brahim Boumzar, s’est expliqué au sujet de la qualité du débit Internet en Algérie. Il a affirmé, dans ce sens, qu’un processus d’amélioration est en voie d’élaboration. Et ce, dans l’intention de bonifier le volume du flux de connexion, rapporte le quotidien arabophone Echourouk.

Il est utile de rappeler que le débit d’Internet en Algérie est souvent faible. À cela, s’ajoutent des coupures de connexion fréquentes perturbant la vie des citoyens algériens. Ces derniers dénoncent, à maintes reprises, la lenteur de la connexion auprès des services.

C’est à ce propos que le responsable s’est exprimé. Sur les antennes d’une chaîne publique, Brahim Boumzar a assuré une chose. Il a ainsi déclaré ne pas nier la réalité de la situation liée à la toile d’araignée dans le pays.

« On se doit de faire preuve d’honnêteté envers les citoyens », assure-t-il. Il souligne dans le même sillage que « le volume du débit internet est très faible et lent en Algérie. Mais il devra évoluer les prochaines années », promet-il. 

Bientôt un changement dans la qualité de la connexion Internet ?

Tout en soulignant l’épuisement et la médiocrité de la connexion Internet dans le pays, l’intervenant a rappelé quelques points importants. Il a fait savoir, dans ce sens, que le principal fournisseur d’accès Internet, Algérie Télécom prend, à l’heure actuelle, la situation en main. Cela, dans le but de faciliter aux citoyens l’accès au réseau Internet.

Brahim Boumzar a affirmé que les utilisateurs n’observeront pas l’évolution de leur connexion internet dans l’immédiat. La lenteur du flux risque donc de perdurer encore. « L’amplification du débit Internet n’interviendra pas avant deux ans », a en effet assuré le ministre. 

En outre, le communicant a révélé que le gouvernement s’est doté d’un câble sous-marin reliant le réseau national et celui de l’Espagne. L’Algérie a donc entamé la construction du système à fibre optique il y a moins d’une semaine.

Soit le 31 décembre dernier. Cette infrastructure Télécom, appelée Orval/Alval, vise à améliorer le débit d’internet et la sécurisation du réseau de la télécommunication du pays avec l’étranger.

Il convient de rappeler que le ministre avait déclaré en décembre dernier que le gouvernement avait acquis des équipements modernes. Et ce, suite aux instructions données par le président de la République. En effet, Abdelmadjid Tebboune avait instruit Brahim Boumzar de régler le problème lié au flux d’internet en Algérie.     

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes