28.9 C
Alger
28.9 C
Alger
lundi, 22 juillet 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieDigitalInternet en Algérie : Boumzar promet une augmentation gratuite de 8 Mo...

Internet en Algérie : Boumzar promet une augmentation gratuite de 8 Mo à 10 Mo

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le ministre de la Poste et des Télécommunications, Brahim Boumzar, a fait état aujourd’hui, 14 mars 2021, d’une augmentation du débit internet sans aucune incidence financière pour les usagers. 

Bonne nouvelle pour les abonnés à l’offre de 8 Mo ! Les utilisateurs de ce service en Algérie bénéficieront, dans les jours à venir, d’une augmentation en débit internet à 10 Mo, « sans aucune incidence financière » sur les clients, annonce, ce dimanche 14 mars, le ministre de la Poste et des Télécoms , Brahim Boumzar en l’occurrence.

L’intervenant s’est prononcé sur les ondes de la Radio nationale Chaîne 3. Le membre du gouvernement a informé tout usager de l’offre internet de 8 Mo qui hausse. Les abonnés n’auront donc pas à payer plus cher. Ils verront alors la vitesse de leur connexion augmenter à 10 Mo sans débourser plus.

- Publicité -

Le tarif de l’abonnement initial reste inchangé, souligne donc le ministre. Ce dernier a rappelé, dans ce sens, que plus de 2 millions de foyers ont vu leur débit d’internet s’accroître cette année. Il est parti de 2 pour atteindre 4 Mo. 

| Lire aussi : Internet : Algérie Télécom propose une nouvelle offre à haut débit

Autre sujet évoqué est celui de la certification électronique. Celle-ci est effective depuis hier samedi. Cette initiative est une première en Algérie. Selon Brahim Boumzar, elle représente en fait une révolution. Elle est donc révolutionnaire sur différents plans au niveau des prestations offertes.

Il a précisé que le lancement de ce service permet de délivrer des actes et des signatures certifiés. Ce service rend aussi possible d’authentification des signataires des deux parties. « On ne peut pas les modifier. De plus, même l’heure est certifiée », a-t-il affirmé.

- Publicité -

En sus, le même locuteur a appelé l’ensemble des ministères et des administrations à prendre contact avec son département et l’autorité de la certification. Cela afin d’identifier leurs besoins et priorités. 

| Sujet connexe : L’Algérie lance officiellement la certification et la signature électronique

Concernant la contrepartie financière de ce service, le ministre a déclaré que deux textes réglementaires sont en cours de finalisation. « Nous procédons actuellement à des échanges afin de trouver un compromis ».

Selon lui, les tarifications doivent être incitatives. Tel critère est impératif pour encourager les utilisateurs à exploiter et optimiser ces prestations. « Il ne faut pas mettre des barrières à l’entrée. Nous voulons encourager les personnes à investir dans ce domaine », indique-t-il.

Le ministre a expliqué que le pays accorde une priorité absolue à la connectivité d’internet. « Pour pouvoir encourager le contenu national et encourager ces prestations, il faut avoir de la connectivité », a-t-il avancé.

À cet effet, Boumzar a mis l’accent sur les efforts que déploie l’État pour améliorer la qualité de la connexion en Algérie. « On avait une bande passante internationale de 1,7 To, aujourd’hui on est à 2,8 To », conclut-il sur un ton positif. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -