Algérie

L’Algérie instaure l’interdiction de circulation automobile durant l’Aïd el Fitr

5
Interdiction circulation automobile algérie
S'abonner :

Algérie – Le pays s’apprête à appliquer les nouvelles consignes de restriction pour l’Aïd el Fitr. Ces mesures visent à instaurer l’interdiction de la circulation automobile en Algérie.

Vers un Aïd el Fitr sous hautes restrictions. Les algériens se préparent pour un confinement total pour célébrer les deux jours de l’Aïd el Fitr dans une ambiance peu conviviale; exigeant une prohibition du trafic routier inter wilaya et au sein des wilayas elles-mêmes.

L’état sanitaire de l’Algérie en ce temps pandémique; exige l’application de mesures de confinement plus drastiques à l’aube de l’Aïd el Fitr. Effectivement, les algériens sont contraints de célébrer les deux jours de la fête religieuse dans un contexte inédit; marqué par une atmosphère peu chaleureuse.

Suite aux mesures de confinement, peu respectées durant le mois sacré, qui ont d’ailleurs alourdi le bilan épistémologique; les statistiques ont poussé le gouvernement à trancher en défaveur d’une levée partielle, et exceptionnelle du confinement à l’occasion de l’Aïd el Fitr 2020.

Interdiction de circulation automobile en Algérie : Ce qu’il faut savoir

Dans un communiqué rendu public par les services du Premier ministre, mardi dernier, l’interdiction totale de la circulation automobile a été décidée; et ce, pendant les deux journées de l’Aïd el Fitr. Cette consigne exceptionnelle qui se doit d’être appliquée dans toutes les wilayas. Elle sera accompagnée par un couvre-feu instauré de 13h à 7h du matin du lendemain.

« La circulation de tous les types de véhicules (dont les motocycles) sera interdite; à travers les 48 wilayas, durant les 48 heures de la fête de Aïd el Fitr. Cette interdiction est aussi valable en dehors des heures de confinement partiel, (de 13h00 au lendemain à 07h00). Ces restrictions visent à endiguer la propagation du Coronavirus »; est-il souligné dans le communiqué émis par le Premier ministre.

Algérie : Contaminés, morts, guéris.. Bilan du Coronavirus au 21 mai

Article précédent

Inégalités : L’Algérie et la Tunisie, pays les moins inégalitaires au Maghreb

Article suivant

Lire aussi

avatar
5 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
LtfIzouMellah hocineGabesmourad Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
mourad
Invité
mourad

betakhena ta3ekoum we ra3ehoum welad lahram, pouvoir de voyou de vaut rien

Gabes
Invité
Gabes

C’est du n’importe quoi. Bref, il fallait indiquer les restrictions depuis bien avant ramadan. Avoir laissé les endroits les plus insalubres ouverts pendant toute cette période de pandémie n’a arrangé personne au faîte. Fallait confiné d’abord, et prendre des mesures drastiques pendant qu’il était temps, pour prévenir.
Franchement, les mots me manquent, NO COMMENT.

Mellah hocine
Invité
Mellah hocine

Le panier aux crabes est bien plein , on comprend aisément ces décisions farfelues qui ne sont faites par leurs auteurs que pour nous prouver qu’ils ont le pouvoir de décision . Ces interdictions devraient être faites depuis longtemps , au lieu de ces solutions saugrenues de confinement de 13h puis de 17h à 7h , laissant libre cour à la population de créer toutes les passerelles au Covid19 afin de se diffuser. Au lieu d’imposer le port du masque obligatoire depuis le mois de Mars en obligeant la police a intervenir afin de protéger les citoyens , cette décision… Lire la suite »

Izou
Invité

Sage décision ! Certes un peu sévère mais conjoncture oblige. Il suffit de nous y conformer.

Ltf
Invité
Ltf

Est ce que cette décision de confinement est basée sur une étude statistique fiable ? Si les citoyens vont se retrouver entassés ds les commerces en même temps et ds un laps de temps très réduit, a mon avis les conséquences seront plus graves…