AccueilActualitéAlgérieIndividus interpellés pour spéculation en Algérie : bilan des poursuites judiciaires

Individus interpellés pour spéculation en Algérie : bilan des poursuites judiciaires

Algérie – Le ministère de la Justice a émis un bilan des poursuites judiciaires contre les individus impliqués dans des affaires de spéculation illégale. Dzair Daily relate pour vous tous les détails dans ce numéro du samedi 29 octobre 2022.

En effet, dans le cadre de la lutte contre les crimes organisés par les commerçants, plusieurs personnes ont été arrêtées. De ce fait, les autorités judiciaires ont émis un lourd bilan comptant un nombre important d’individus impliqués dans des affaires de spéculation illicite en Algérie.

Effectivement, bon nombre de citoyens se sont plaints, ces derniers temps, d’une soudaine flambée des prix des produits de large consommation. Un phénomène fortement soutenu par la spéculation adoptée par certains commerçants. Ces derniers sèment de la sorte la panique au niveau du marché algérien de l’alimentation. 

Afin de lutter contre ce phénomène de manipulation des prix des marchandises, plusieurs tentatives de contrebandes ont été déjouées. Les autorités concernées ont, de ce fait, pris des mesures strictes dans le but de mettre fin à ce trafic visant le déséquilibre commercial du pays. D’autant plus que les actes liés à la spéculation alimentaire ont récemment connu une hausse fulgurante.

Spéculation sur les produits alimentaires : le ministère de la Justice pose son bilan

En effet, c’est par le biais d’un communiqué publié sur sa page Facebook que le ministère de la Justice s’est manifesté. Le département d’Abderrachid Tebbi a ainsi levé le voile sur le bilan des poursuites judiciaires impliquant des commerçants dans des affaires de spéculation. Ledit compte rendu concerne la période qui s’étend entre le 23 et le 27 du mois courant.

Dans le détail, les autorités judiciaires ont enregistré des poursuites pénales contre 78 individus. Les personnes concernées par cette affaire de spéculation ont été immédiatement déférées devant les tribunaux. Le bilan comprend des condamnations contre 56 d’entre eux. Et cela, pour des durées allant de 4 à 15 ans de prison.

En plus de plusieurs amandes oscillant entre un million et dix millions de dinars. Ledit communiqué a révélé les localités concernées par cette opération. Il est question de Tamanrasset, Tizi Ouzou, Boumerdès, Batna, Bouira, Constantine et Tébessa, Djelfa, Adrar, Tlemcen. En plus de Biskra, El Oued, Annaba, Laghouat, El Bayadh, Nâama et Souk Ahras. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes