AccueilActualitéAlgérie« Les incendies à l’est de l’Algérie sont d’origine criminelle et le...

« Les incendies à l’est de l’Algérie sont d’origine criminelle et le but était de terroriser la population », selon la justice

Algérie – La justice algérienne estime que les incendies déclenchés dans plusieurs wilayas du pays sont d’origine criminelle. Pour les curieux, ne bougez pas ! On vous en dit plus, juste ci-dessous dans ce numéro du 13 septembre 2022.

Pour rappel, certaines wilayas de l’est de l’Algérie ont été victimes, il y a quelques semaines de cela, de violents incendies qui sont, selon la justice de notre pays, d’origine criminelle. Parmi les régions touchées, on citera notamment El Tarf, Sétif et Jijel. Maintenant, si ces dégâts étaient réellement volontaires, quel aurait été le but des malfaiteurs responsables ? 

Vous êtes intéressé et vous voulez en savoir davantage ? Ça tombe bien ! On vous livre, dans ce nouveau numéro de Dzair Daily, plus de détails à cet égard. En fait, le parquet de la République près le tribunal de Sidi M’hamed, section nationale de lutte contre les crimes terroristes et subversifs, a fait part de nouvelles révélations concernant les récents incendies qui ont fait ravage dans l’est du pays.

À ce propos, le parquet susmentionné a voulu informer qu’il était question de « faits constituant des actes subversifs ». Et ce, après avoir reçu des réquisitions de la part des parquets de la République près des tribunaux de ces régions touchées. 

En plus de « rapports informatifs et de procédures d’instruction réalisés par la Police judiciaire ». C’est ce dont nous informe l’APS d’un communiqué rendu public, ce lundi, par le parquet de la République près le tribunal de Sidi M’hamed, section nationale de lutte contre les crimes terroristes et subversifs.

Quel est le but de ces actes criminels, selon la justice algérienne ?

En fait, les rapports susmentionnés affirment que les forêts en question « ont été incendiées délibérément ». Causant ainsi « plusieurs victimes et des dégâts matériels importants ». Ce n’est pas tout ! Les enquêtes prouvent également que l’objectif premier de ces crimes est de semer la terreur parmi la population et de créer un climat d’insécurité.

À cet égard, le parquet de la République près le tribunal de Sidi M’hamed, section nationale de lutte contre les crimes terroristes et subversifs, a fait une demande particulière. Celle-ci a été destinée aux procureurs de la république et consiste à abandonner l’instruction de ces affaires à leur profit. C’est ce qu’on a pu savoir de la même source. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes