AccueilSociété et CultureSociétéIncendies, Covid-19 : Saint-Denis se mobilise pour l'Algérie

Incendies, Covid-19 : Saint-Denis se mobilise pour l’Algérie

Algérie – Après le formidable élan de solidarité des Algériens de la diaspora et les résidents, la Seine-Saint-Denis épaule l’Algérie dans sa lutte contre ses récentes crises meurtrières liées aux incendies de forêts et Covid-19. Découvrez plus de détails sur cette aide humanitaire, ce 17 août 2021. 

Les gestes caritatifs se multiplient en vue d’aider le pays à sortir de son impasse. Enfants, jeunes et seniors, tous veulent apporter leur pierre à l’édifice et partager le peu qu’ils ont. Ils se donnent corps et âme déployant des mesures exceptionnelles pour soutenir les victimes. Très émue par l’engagement dont font preuve les citoyens d’Algérie, la Seine-Saint-Denis rejoint la chaîne de solidarité suite aux incendies et au rebond de la Covid-19. 

Il y a quelques jours, des feux de forêts se sont déclarés simultanément dans plusieurs villes du nord du pays, notamment en Kabylie. Ils ont fait au moins quatre-vingt morts dont trente-huit militaires. Face à cette tragédie, la ville française, Saint-Denis, a mis en place un point de récolte de matériel médical à l’intention de l’ensemble des habitants sinistrés. La collecte a eu lieu hier et ce mardi. 

Un secours humanitaire en faveur de l’Algérie qui a connu un franc succès. Une lourde armada a en effet été mobilisée au sein de l’Hôtel de ville où s’est tenu l’événement de récolte de dons. D’innombrables habitants charitables y ont déposé des fournitures médicales. Soit des compresses stériles, de la Biafine, du Paracétamol, du Lovenox, des masques chirurgicaux et plus encore.  

Saint-Denis : 15.000 euros d’aide exceptionnelle pour l’Algérie 

En l’espace de vingt-quatre heures seulement, la commune située au nord de Paris dispose de plus de cent paquets solidaires à destination des villes les plus touchées par les incendies. « Il y a beaucoup de dons. Ça dépasse largement nos attentes. On a pu préparer 130 colis ! ». C’est ce dont s’est réjoui Rabia Berrai, adjoint aux relations internationales de la ville de Saint-Denis. Elle s’est exprimée sur les ondes de la radio France Bleu Paris

Cette aide matérielle s’ajoute donc aux 150.000 euros. Celle que la commune parisienne s’apprête à accorder aux établissements hospitaliers algériens, submergés par l’afflux massif de brûlés et les malades atteints du SARS-CoV-2.  « Face à la situation dramatique en Kabylie, Saint-Denis se mobilise pour apporter son aide au peuple algérien ». Il s’agit là de ce qu’a indiqué la municipalité de SD. 

Il sied de noter que l’ensemble des dons sont principalement destinés aux hôpitaux de Larbaâ Nath Irathen, à Tizi Ouzou. Un village qui, rappelons-le, est jumelé à Saint-Denis depuis 1983. « Normalement, un jumelage sert à des échanges sportifs, associatifs, culturels. Mais en temps de crise nous faisons preuve de solidarité envers notre ville jumelle ». 

C’est ce qu’a tenu à préciser un élu. Il a en outre fait état d’une prochaine coopération entre la France et l’Algérie. Elle aura pour but de procéder à la réimplantation des oliviers et des arbres en Kabylie, en réponse aux incendies ravageurs

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes