AccueilActualitéAlgérieIncendies en Algérie : 23 hectares de terres brûlées à Tizi Ouzou

Incendies en Algérie : 23 hectares de terres brûlées à Tizi Ouzou

Algérie – Au total, 23 hectares de terres brûlées par les incendies rien qu’à Tizi Ouzou. Le directeur général de l’Agence spatiale algérienne, Azzedine Oussedik, a révélé que les incendies enregistrés sont d’origine criminelle. Apprenez davantage à ce sujet, ce 15 août 2021. 

En effet, Oussedik s’est prononcé sur les pertes induites par les incendies en Algérie, notamment, les 23.000 hectares de terres à Tizi Ouzou et les 6.500 hectares à Béjaïa. De plus, 1.800 hectares à Jijel de terres brûlées ont été signalées. Ainsi, le directeur a souligné que le déclenchement spontané d’incendies à un tel moment n’est pas possible en termes de climat et de conditions. C’est en tout cas ce que rapporte Ennahar.

Dans ce sens, le directeur général d’ASAL a affirmé que depuis 2003, l’Algérie n’a enregistré que quelques incendies dans les zones précitées. Ces derniers étaient causés par des raisons évidentes. À savoir, les mégots de cigarettes et le barbecue. Alors qu’ils se comptaient sur le bout des doigts, d’un (1) à dix (10) feux de forêts, ceux-là se sont multipliés cette année, selon les propos du DG.

Afin d’identifier les zones des incendies, le responsable a indiqué que l’Agence spatiale a mobilisé ses ingénieurs. Et ce, dans le but de focaliser le plus grand nombre d’images satellites sur les zones concernées par les incendies. Précisément, Tizi Ouzou, Bejaia et Jijel dans un premier temps. Par conséquent, des satellites internationaux ont été utilisés pour définir les lieux enflammés, d’après ce qu’a relaté le quotidien arabophone.

Le constat du l’Agence nationale spatiale

A priori, trois incendies se sont déclarés simultanément, selon l’intervenant. Soit à vingt trois heures huit minutes (23h8), à Ain El-Hammam, Wasif et au sud-est de la commune d’Azazga. De même, ces satellites ont notifié des incendies dans le village de Ait Lahcen à Beni Yenni ainsi qu’à Mizrana. Les circonstances du déclenchement desdits incendies ne sont pas naturelles, explique Oussedik.

A fortiori, tous ces incendies ont été enregistrés près des routes. C’est pourquoi les données de l’agence ont été remises aux services concernés pour les déterminer à l’avenir. En sus, on œuvre à identifier les auteurs de ces horribles événements. D’autre part, l’orateur a fait part d’une observation de l’agence spatiale.

Effectivement, depuis sa création en 2003, l’agence a constaté que les incendies se propageaient dans toute la wilaya. Cependant cette fois-ci, les feux sont basés au sud-est de Tizi Ouzou. Car cette partie de la région est connue pour sa forte densité en population et concentration en lieux résidentiels. Puisque, cette zone est aussi célèbre pour sa couverture végétale. Malheureusement, cette dernière est très exposée à l’inflammation.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes