13.9 C
Alger
13.9 C
Alger
vendredi, 1 mars 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieIncendie et grève surprise à ETUSA : la justice algérienne ouvre une...

Incendie et grève surprise à ETUSA : la justice algérienne ouvre une enquête

Publié le

- Publicité -

Algérie – Suite à l’incendie qui a ravagé 11 bus dans le parc de l’ETUSA et la grève surprise des employés, la justice algérienne a décidé d’ouvrir une enquête. On rapporte pour vous les détails dans la suite de cette édition.

En effet, onze (11) bus appartenant à l’entreprise de transport urbain et suburbain de la capitale ont été complètement calcinés, ce mercredi, peu avant l’aube. En outre, les travailleurs de l’établissement ont entamé une grève surprise. Suite à l’incendie et l’arrêt de travail sans préavis des employés d’ETUSA, la justice algérienne a ouvert une enquête.

Il est question de ce que rapporte le média arabophone Ennahar dans son numéro de ce jeudi 2 mars 2023. Une nouvelle fois, la société de transport public dans la capitale revient sur le devant de la scène. Cela, suite au violent incendie s’est déclenché hier au niveau du parc des autobus sis à Kourifa (El Harrach) dans la wilaya d’Alger. Provoquant des pertes matérielles importantes.

- Publicité -

Effectivement, onze (11) bus roulant de l’ETUSA ont pris feu. Fort heureusement, les flammes n’ont pas causé de pertes humaines. D’autre part, une grève inattendue a eu lieu. En effet, les travailleurs de la compagnie susmentionnée ont entamé, ce jeudi, un arrêt de travail sans préavis. Affectant, de ce fait, les déplacements des citoyens qui recourent souvent aux bus de ladite société.

Grève inattendue à ETUSA : le procureur ordonne une enquête

De ce fait, le procureur de la République auprès de la cour de justice d’Alger s’est déplacé au parking de ladite compagnie et a ordonné d’ouvrir une enquête judiciaire, rapporte la Télévision Algérienne. Et ce, dans l’objectif de mettre la lumière sur cette affaire et identifier les personnes impliquées dans l’incendie.

D’après le même média, l’enquête ciblera également l’origine des appels à la grève ayant entravé le bon fonctionnement de l’établissement public. Cela, en application des dispositions de l’article, alinéa 3 du code de procédure pénal.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -