AccueilÉconomieDigitalImpôts en Algérie : le paiement électronique renforcé

Impôts en Algérie : le paiement électronique renforcé

Algérie – Le paiement par voie électronique des impôts gagne du terrain. Retrouvez toutes les informations dans les prochaines lignes de notre article du 16 février 2022.

En effet, le paiement électronique s’inscrit dans la liste des modes de paiement à présent possibles pour régler ses impôts en Algérie. Cela vient suite à l’accord conclu entre la Direction générale des Impôts (DGI ) et la Banque Extérieure d’Algérie (BEA). C’est d’après ce qu’a annoncé l’organisme sur sa plateforme officielle.

Au fait, c’est par le biais d’un communiqué publié sur son site Web que la DGI a rendu public cette information. Dans le détail, l’administration fiscale s’est engagée avec la BEA. Cela, dans le cadre d’une convention de services relative à une procédure de paiement via des prélèvements bancaires. En sus, celle-ci porte également sur l’échange de données informatisées entre les deux directions.

Ainsi, l’énoncé daté du lundi 14 février 2022 a apporté plus de précisions. Il faut savoir que la DGI aurait dévoilé le contexte dans lequel s’inscrit cette procédure. Au fait, il s’agit du processus de modernisation de l’administration fiscale. Dans une optique de digitalisation du secteur.

E-paiement des impôts en Algérie : comment ça se passe ?

À cet égard, le communiqué a souligné une autre convention signée entre les deux parties précitées en juillet dernier. Cette dernière aurait porté sur l’approbation et l’adhésion au système d’acceptation de paiement par Internet. De ce fait, les deux (02) conventions signées, jusqu’à présent, ne font qu’accentuer les efforts déployés par les autorités algériennes.

Autrement dit, cette initiative reflète la forte volonté de l’État algérien à garantir une qualité améliorée des services offerts aux citoyens. Mais aussi, ce dispositif atteste des efforts fournis en vue d’inscrire le secteur des impôts en Algérie à l’ère du digital. En outre, l’énoncé a indiqué les contribuables bénéficiaires de cette nouvelle procédure mise en place.

Dans ce contexte, la source a révélé qu’il s’agit des contribuables dont les dossiers sont suivis par les Centres des Impôts (CDI) d’une part. Ainsi que ceux suivis par les Centres de Proximité des Impôts (CPI). Cela, grâce à leur intégration du système d’information, Jibaya’tic. Soit des services spécialisés dans la déclaration et le paiement par voie électronique. Et ce, à travers ce lien.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes