AccueilÉconomieImpôts en Algérie : du nouveau concernant les services de la DGI

Impôts en Algérie : du nouveau concernant les services de la DGI

Impôts Algérie – Lors d’une réunion du Conseil des ministres consacrée à l’examen et à l’approbation de différents projets, le chef d’État Abdelmadjid Tebboune a annoncé du nouveau à propos des services de la DGI. Retrouvez tous les détails, ci-après. 

En effet, lors du Conseil des ministres présidé hier, dimanche, par le Président de la République Abdelmadjid Tebboune, ce dernier déclare avoir apporté du nouveau à la Direction générale des Impôts (DGI), en Algérie. Il s’agit là de ce que rapporte le quotidien généraliste arabophone, Ennahar. Vous aurez toutes les informations, dans la suite de cette édition du 12 septembre 2022. Restez branchés ! 

Effectivement, le président Tebboune a donné des instructions pour entamer le projet. Il a de ce fait ordonné le début de la numérisation des services fiscaux et des biens de l’État. Et cela devrait commencer avant la fin de l’année 2022. En outre, le président a souligné que cette mesure vise à protéger les droits de l’État. Et à lutter également contre toutes les formes d’évasion fiscale dans ces deux secteurs.

Par ailleurs, le Conseil des ministres a porté sur l’étude et l’approbation du projet de déclaration de politique générale du gouvernement et des projets de loi. Dans le même sillage, les responsables ont notamment discuté sur l’organisation et le fonctionnement de l’Assemblée populaire nationale et du Conseil de la nation.

Selon un rapport dévoilé par ledit Conseil, l’assemblée a de plus évoqué des projets en cours de réalisation. Ceux-là sont consacrés à la presse écrite et au journalisme électronique. Mais aussi, la prévention et le contrôle de la corruption ont aussi été évoqués, ainsi que deux exposés liés à la sécurité routière et la plateforme numérique pour l’investisseur. 

Algérie : Tebboune lance de nouveaux projets lors d’un Conseil des ministres

En ce qui concerne le projet de la déclaration de politique générale, elle doit impérativement prendre en ligne de compte la stratégie de l’État pour la relance de l’économie nationale. Et ce, à travers les exportations hors hydrocarbures en tant que nouvelles ressources financières. Ce qui devrait contribuer à la préservation du pouvoir d’achat du citoyen.

Quant au projet de loi sur la presse écrite et électronique, Tebboune a mis en exergue l’importance d’une organisation plus complète relative à celle-ci. À travers cette loi, il vise à l’éloigner de toute forme d’exploitation. En plus de la déclaration des sources de financement. C’est du moins ce que relate l’APS.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes