Impôts en Algérie : Voici les mesures fiscales 2021 (vidéo)

- Advertisement -

Algérie – La Directrice générale des Impôts, Amel Abdellatif, revient sur les mesures fiscales les plus importantes qui vont être appliquées pour cette année 2021.

- Advertisement -

En effet, la directrice générale des impôts, Amel Abdellatif, évoque les mesures fiscales les plus importantes qui vont être prises en Algérie pour cette année. Des mesures qui sont présentes dans la Loi de finances 2021. Elles concernent plusieurs axes. Le but de leur mise en place consiste à faciliter le processus aux citoyens. C’est ce que rapporte le quotidien arabophone Ennahar.

Invitée sur le plateau d’Ennahar TV, la responsable présente les mesures les plus importantes qui seront appliquées sur le terrain. Des procédures qui répondent, selon elle, aux multiples préoccupations des citoyens algériens. D’autant plus, qu’elle déclare avoir donné des instructions aux autorités fiscales pour être plus à l’écoute.

Mais aussi, la directrice générale des impôts indique que les mêmes services veilleront aussi à faciliter les procédures d’étude des différentes requêtes des clients. Ceci, dans une démarche de proximité et d’ouverture, afin de d’améliorer les relations des services fiscaux avec les contribuables.

D’autres facilités de paiement pour les professionnels dans le secteur des impôts

D’autre part, l’oratrice se prononce sur les facilités de paiement pour les propriétaires d’entreprises. Elle indique, dans ce sens, que tout a été pris en charge et étudié. Ceci, dans un but d’alléger les charges cumulées sur ces professionnels. Ils ont été terriblement touchés par cette crise économique causée par l’épidémie mondiale.

Dans le détail, la responsable déclare qu’il va y avoir une simplification pour l’étude du dossier. Sachant que les entreprises subissent des difficultés financières. Ceci, en annulant la pénalité de retard de paiement ou de déclaration. Les services ont prévu une procédure beaucoup plus simplifiée, par rapport à la procédure qui se faisait avant. 

Ladite procédure consiste juste à déposer une demande auprès des centres de paiement des impôts. Une requête donc qui sollicite l’annulation de l’amende due au retard de paiement ou de déclaration. L’annulation est systématiquement annoncée chez le receveur, sans pour autant passer par plusieurs services, selon la même source Ennahar.

Contenu sponsorisé :

Articles récents

Articles connexes

Contenu protégé !