Automobile

Importer des véhicules neufs en Algérie : Les étrangers doivent patienter

1
importer véhicules neufs Algérie
S'abonner :

Algérie – Seuls les résidents Algériens pourront importer des véhicules neufs, les étrangers devront patienter jusqu’à l’apparition de nouvelles mesures. 

En effet, selon les récentes déclarations du ministre de l’Industrie et des Mines Ferhat Aït Ali, les étrangers vivants en Algérie ne sont pas encore éligibles d’importer des véhicules neufs. Ces derniers devront patienter jusqu’à ce que les activités commerciales autorisées soient déterminées, selon le site Al Mihwar.

Le responsable de l’Industrie et des Mines s’est également prononcé sur les nouvelles conditions d’importation parues dans le cahier des charges. Ainsi, afin d’acquérir une voiture neuve importée, il suffit de payer 10 % de sa valeur dans un délai ne dépassant pas 45 jours. Ensuite, le bénéficiaire devra régler la totalité du montant dans la semaine suivante avant de la recevoir. À titre d’information, les mandataires n’ont le droit qu’à une seule licence d’importation, et de deux marques de véhicules seulement, rapporte la même source.   

Par ailleurs, le ministre a révélé que deux grandes usines, une d’origine asiatique et l’autre européenne devront s’établir en Algérie. Une grande société internationale d’automobile a également exprimé sa volonté d’investir en Algérie, avec un financement de 100 %. De plus, le nouveau cahier des charges exige aux investisseurs de l’industrie automobile un taux d’intégration initial de 30 %; ainsi qu’un apport initial en capital égal ou supérieur à 30 % de l’investissement.

L’importation de véhicules neufs ne sera pas disponible en Algérie jusqu’en 2021 affirme Nebbache

En effet, selon le président de l’Association nationale des concessionnaires automobiles multimarques (ACAM), Youcef Nebbache; l’importation des voitures de l’étranger ne sera pas possible pour cette année 2020 pour diverses raisons. La cause principale serait un retard dans la publication officielle du cahier des charges.

Ainsi, le cahier des charges de l’importation des véhicules, tant attendu par les citoyens tarde à venir. Le ministère de l’Industrie était censé le mettre en exergue en juillet 2020. Toutefois, les événements récents; à l’instar de la propagation du Coronavirus ont frappé de pleins fouet le secteur industriel et remis la disponibilité du cahier à l’année 2021.

Par conséquent, les autorités ont préféré limiter les dépenses en ces circonstances exceptionnelles engendrées par la crise sanitaire; et préserver les réserves restantes des devises et de change. Surtout que beaucoup d’actions financières ont été effectuées lors des opérations de rapatriements, des mesures de confinement et d’indemnisations.

Article recommandé :  Pourquoi l'Algérie ré-autorise l'importation des voitures d'occasion ?

L’ambassadeur d’Algérie en France évoque les opérations de rapatriement

Article précédent

Algérie CNR : Retraite anticipée conditionnée à la date de dépôt du dossier

Article suivant

Lire aussi

1 Commenter

  1. Les étrangers doivent patienter , entre temps la liste des concessionnaires nationaux est entrain de s’établir en fonction des exigences du cahier des charges et en fonction des relations ( inutile de se le cacher) , car on ne change pas du jour au lendemain ces pratiques qui circulent dans nos veines.
    Pourquoi ne pas laisser les constructeurs venir s’installer et c’est à eux de tisser les reseaux de ventes et après ventes. Le constructeur voulant s’installer est tenu d’investir dans la fabrication et montage de véhicules avec ce fameux taux de 30 %.

Comments are closed.